Cameroun : Adèle Mbala de la Crtv poursuivie au TCS par un ex-maire Rdpc de Makak Ndjiki Mpeck

0
336

Par Serge Aimé Bikoï (RTS)

Simon Pierre Ndjiki Mpeck – ancien maire de Makak, département du Nyong et Kellé, région du Centre – se fend en déclarations sur l’antenne de la Rts (Radio Tiemeni siantou) et fustige l’incurie du gouvernement camerounais responsable de l’échec de la quasi-totalité des projets de développement dans le Nyong et Kellé.

Joint au téléphone, cette fin de matinée (mardi, 12 janvier 2021) avant de se rendre au Tribunal criminel spécial (Tcs), Ndjiki Mpeck affirme que 90% des projets de développement conçus et initiés pour le bonheur des populations du département du Nyong et Kellé n’ont jamais été réalisés. Tous les fonds destinés à la réalisation desdites actions de développement ont toujours été détournés par les gestionnaires et entrepreneurs socio-économiques à qui les marchés publics sont confiés.

Le président de la section Rdpc de cette aire culturelle et ancien maire de Makak affirme avoir été déjà auditionné à quatre reprises au sujet du projet de construction des tronçons routiers Mbalmayo- Akono, Ngoumou-Otele et Otele-Eseka. Mais le contentieux l’opposant à Adèle Mbala Atangana a été étouffé “à cause, explique-t-il, des réseaux de maffieux entretenus au sein du ministère des Travaux publics (Mintp). Ndjiki Mpeck, qui avait déposé une plainte au Tcs en 2018, décrie les lenteurs et pesanteurs judiciaires à l’origine du retard de l’aboutissement dudit contentieux depuis lors. Heureusement, sourit-il, que l’affaire a rebondi ce début d’année.

Le plaignant remarque qu’à cause des agissements des dignitaires du gouvernement, presque tous les projets n’ont guère abouti. “Or, contrarie-t-il, notre rôle est de surveiller tous les projets que le gouvernement finance et de dénoncer les dysfonctionnements pour montrer que le Rdpc(Rassemblement démocratique du peuple camerounais) ne cautionne pas le désastre économique”. Ndjiki Mpeck est prêt à aller jusqu’au bout de ce contentieux pour en découdre avec la Dg de Graceland Sarl. L’auteur se souvient que c’est, entre autres, à cause de ses dénonciations publiques que l’ancien premier ministre, Inoni Ephraim, avait été épinglé antérieurement et écroué à la prison centrale de Yaoundé pour une affaire de détournement de deniers publics évaluée à une quinzaine de milliards de Fcfa.

Toutes nos tentatives pour entrer en contact avec la Dg de Graceland Sarl sont restées vaines. Mais selon des sources concordantes, Adèle Mballa est attendue, ce mercredi, 13 janvier 2021, au Tcs pour la première comparution devant le juge pour détournement présumé de 546 millions de Fcfa concernant le Bip(Budget d’investissement public) alloué à la construction du tronçon routier Eseka-Makak-Ngoumou. Informé des pratiques scabreuses opérées autour de l’exécution des travaux dudit tronçon, le plaignant saisit, en 2018, le ministre des Marchés publics (Minmap) et le Fonds d’entretien routier pour s’opposer au payement du dernier décompte de 113 millions de Fcfa dudit marché. Ce cadre du parti au pouvoir se rend donc compte de la non-réalisation de ce projet et se décide à porter plainte contre l’entreprise Btp Graceland Sarl le 4 juillet 2018 au Tcs. C’est ce mardi, 12 janvier 2021, soit quasiment trois ans après que le juge du Tcs le convoque et l’auditionne sur cette affaire.  Affaire à suivre!

Le Don King, Mot à wou à wou!

Urgent !

Suivez l’actualité du Cameroun en Installant sur votre Téléphone l’Application CamerPress en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici