Cameroun : Bingono Bingono : les tradi-thérapeutes et sorciers soignent le Covid-19

0
230

Homme de radio et journaliste camerounais à la retraite, cet anthropologue qui se présente comme le «sorcier africain», est enseignant associé à l’université de Yaoundé II où il dispense des cours de communication africaine à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic) depuis 2002. Par ailleurs enseignant à l’université de Yaoundé I au département d’anthropologie, à l’Ecole normale supérieure de Yaoundé, au département de langues et cultures camerounaises et à la faculté des arts lettres et sciences humaines au département de littérature et culture camerounaises, cet homme de culture dont la carrière d’enseignant débute en 1998 à l’Institut national de jeunesse et sports (Injs) notamment au département de la Récréologie où il forme en études théâtrales, les étudiants conseillers et conseillers principaux de jeunesse et d’animation. Expert en communication traditionnelle africaine, il est régulièrement sollicité pour des conférences et exposés sur le langage tambouriné, en Afrique et ailleurs. En ces heures mouvementées d’un monde tourmenté par la pandémie du Covid‐19, il se prononce pour les réponses en cours, et présente la solution qui vient des tradi‐praticiens et sorciers africains.

‘’ Les tradi-thérapeutes dont je suis le porte-parole ont frappé à toutes les formes de portes gouvernementales pour dire qu’au moment où on parle de la médecine alternative, il est temps de nous mettre à l’épreuve. Je dis, nous par solidarité avec les tradi-thérapeutes parce que je n’en suis pas, je suis tout simplement leur accompagnateur, je suis leur parrain,  mettez-nous à l’épreuve parce que nous fonctionnons de manière tout à fait différente, conformément à l’allopathie, à la biomédecine, la médecine moderne. Nous voyons souvent venir des maladies avant que celles-ci ne s’abattent, nous tirons la sonnette d’alarme et on ne nous écoute pas toujours.

Parlant de mes devins, marges, de mes thaumaturges, on dit, vos choses africaines là, ça sert à quoi? On sonne sur des cloches d’alarme et c’est quand ce sur quoi nous avons fait nos prévisions arrive qu’on dit Ah!, ces gens avaient raison. Laissons ce côté de la crypto communication pour dire simplement que lorsque le Coronavirus s’abat et décime les nations, les tradi-thérapeutes africains disent, se rapportant à cette maladie, on regarde l’historicité des pandémies que l’Afrique a connu. Le Covid-19 se rapproche de quelque chose qu’on a connu entre 1918 et 1919. Comme d’ailleurs, d’un assougbicouhou qu’on a connu dans les forêts du Sud en 1970. C’était des grippes dont les symptômes sont très exactement comme ce que nous connaissons aujourd’hui au Covid-19.’’

Par Essingan

Installez l’Application de CamerPress pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici