Cameroun – Bonne gestion des communes : Stanislas Ayissi livre la teneur de ses recherches

0
127

Le maire d’Elig-Mfomo a soutenu avec mention très honorable son mémoire de master professionnel sur le principe de la spécialité dans le budget au Cameroun. C’était le 28 octobre dernier à l’immeuble académique 2000 de l’Université de Yaoundé ll

17/20 avec mention très honorable , c’est le résultat de près de trois ans de recherches. Le maire d’Elig- Mfomo a présenté ses travaux avec brillot sur LE PRINCIPE DE SPÉCIALITÉ DANS LE BUDGET DE LA COMMUNE AU CAMEROUN . C’était en vue de l’obtention du Master professionnel en droit et administration des collectivités territoriales décentralisées. Impliqué depuis une décennie dans la gestion des affaires locales de son arrondissement , il reste constant et fidèle à sa politique : contribuer au bien être des populations à travers la transformation des ressources humaines et infrastructurelles . « Soucieux de la modernisation de mon pays et de ma localité en particulier , nous avons entrepris des recherches . Surtout pour Une expertise nous permettant d’atteindre nos objectifs de développement.» Déclare t–il dans le cadre de ses motivations.

Des travaux qui arrivent à point nommé. Ils s’inscrivent dans un contexte d’implémentation de la décentralisation au Cameroun. Un véritable régal pour les amoureux de la science juridico administrative.
En 196 pages , l’homme politique passe en revue les méandres de l’autonomisation financière des collectivités territoriales décentralisées. Muni d’expérience de pratiquant , et titulaire d’un master en droit d’administration des CTD , Stanislas AYISSI se veut réaliste .

De l’introduction générale à la conclusion générale en passant par les différents chapitres . Il mène une étude détaillée de sa recherche. La première partie est consacrée l’irrigation du régime juridique de la Commune. Conscient des enjeux , le chercheur s’attarde sur l’instauration d’un projet de budget détaillé. Mais aussi il présente l’indication du cadre organique de préparation dudit projet. Mais à côté de cela au chapitre deuxième de cette partie , ii parle du caractère limitatif des crédits votés. Tout en y ajoutant le caractère limitatif de la réparation des crédits. Avec notamment l’autorisation municipale de dépenser.
Restant objectif dans sa démarche il s’inspire du code général des collectivités territoriales décentralisées , promulgué par le chef de l’État Paul Biya.

Le régime juridique du budget de la commune étant planté , le diplôme en gestion des entreprises à la chambre de commerce de Bordeaux–( France ) va plus loin .

En seconde partie , ii met en exergue le rôle du conseil municipal dans la maturation des projets. Ainsi que les priorités et les rapports avec la tutelle. Lorsqu’il met un accent particulier sur le réajustement de l’autorisation municipale de de dépenser. « Faisant le constat de Terrain , il est important que tous les acteurs impliqués dans la décentralisation en cours soient édifiés » confie le Maire Stanislas Ayissi .
De manière générale , l’élu du rassemblement démocratique du peuple camerounais , s’inscrit dans le prolongement des recommandations du grand dialogue national. Une véritable participation de tous dans l’émergence locale.

Encadré par le professeur Léonel pierre NGUESSELÉ ISSEMÉ agrégé de droit des universités , Stanislas AYISSI entre ainsi dans le cercle fermé des spécialistes de la gouvernance locale. Après avoir émerveillé le président du jury , professeur Mbarga Nyaté , assisté du docteur Makougoum comme membre.

Source ( Journal Température)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici