Cameroun – Camair.Co : Ciel très nuageux pour les employés dans les prochains jours

0
294

L’on annonce un dégraissement avec le licenciement de quelque 130 employés à la compagnie aérienne nationale du Cameroun encore appelée « L’Etoile du Cameroun ».

« En application des dispositions de l’article 40 (…) de la loi du 14 août 1992 portant Code du travail, j’ai l’honneur de vous faire tenir ci-joint, la liste des travailleurs que je me propose de licencier, à la fin de la période de six mois qu’a duré le chômage technique ». Tels sont les termes d’une correspondance adressée le 18 décembre 2020 par le directeur général de Camair.Co, Louis Georges Ndipendi Kouotou, aux différents délégués du personnel de la compagnie aérienne publique camerounaise.

Au total, 130 employés sont concernés par ces « licenciements pour motif économique », ce qui correspond à près du tiers des 371 employés de la compagnie mis en chômage technique depuis le 22 juin 2020, pour une période de trois mois renouvelables. « Il convient de préciser que les critères de choix retenus pour ledit licenciement sont par ordre de priorité, les aptitudes professionnelles, l’ancienneté dans l’entreprise et les charges familiales des travailleurs… », précise le DG de Camair Co.

A travers ces licenciements, Camair Co amorce ainsi le 3ème volet (rationalisation de la gestion des ressources humaines et réduction de la masse salariale) de son plan de restructuration, après la réhabilitation et le renforcement en cours de sa flotte, et la reprise de l’exploitation de la compagnie le 18 octobre 2020 (après 8 mois de suspension), grâce à un Boeing 737 de location.

Loué avec un équipage ukrainien pour une durée de trois mois, cet aéronef sera en principe restitué à son propriétaire à la fin du mois de décembre courant. La flotte de Camair Co devrait alors pouvoir reprendre le relai. A ce propos, l’on se souvient que dans une correspondance adressée au Premier ministre le 14 juillet 2020, le Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a révélé le déblocage d’une allocation financière de 15 milliards de FCFA, destinée à redorer le blason de la flotte de la compagnie.

Selon les termes de la lettre susmentionnée, cette énième perfusion de l’Etat en faveur de la compagnie aérienne publique devait servir à « l’envoi en maintenance de l’un des Boeing 737-700 NG ; l’acquisition de deux aéronefs Dash Bombardier Q400, mieux adaptés aux lignes de courte distance ; et la location de deux moteurs susceptibles de permettre la remise en vol du deuxième Boeing 737-700 NG » de Camair Co.

Pour rappel, depuis le lancement de ses activités en 2011, Camair Co n’a véritablement jamais réussi à décoller au plan aussi bien managérial qu’opérationnel. Accablée par les difficultés financières, la compagnie a déjà changé six directeurs généraux en l’espace de 9 ans (le gouvernement recherche d’ailleurs déjà un remplaçant à l’actuel DG, Ndlr), accumule des pertes chaque année (plus de 100 milliards de FCFA rendu au premier trimestre 2020) et croule sous le poids d’une dette estimée à plus de 110 milliards de FCFA.

Source : Investir au Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici