Cameroun : Camtel à l’heure de la transformation numérique au pays de Paul Biya

0
151

La rencontre avec les parties prenantes du secteur était l´occasion pour l´entreprise de proposer aux partenaires de nouveaux modèles d´exploitation de son réseau, ceci en présence du Minpostel Minette Libom Li Likeng.

Source : Le Jour

L´arrimage de toutes les composantes sociales dans l´appropriation et la

maitrise, la conception et l´usage des Tic, outils stratégiques, est une impérieuse nécessité. L´ensemble des actions menées et celles engagées ou à venir, permet aujourd´hui à Camtel, de proposer de nouveaux modèles d´exploitation de son réseau. Pour le Minpostel, les actions menées visent à préserver les intérêts de l´Etat, pour accroitre les performances de l´entreprise.

« Les actions menées dans ce cadre, visent à préserver les intérêts de l´Etat, à sauvegarder la position de Camtel comme opérateur historique en charge des infrastructures de transport, sans perdre de vue les objectifs du gouvernement, en matière de climat des affaires. Un nouveau cadre institutionnel, propice au développement de ses activités, a par ailleurs été adopté pour accroitre ses performances », précise Minette Libong Li Likeng. Les défis à relever par l´entreprise, sont en grande partie dus, à la concurrence, a la convergence, à la mise en œuvre des politiques règlementaires ainsi qu´à l´évolution rapides des modèles économiques de commercialisation.

L´entreprise dispose d´un patrimoine infrastructurel de transport important. La fibre optique est déployée sur l´ensemble du territoire national, avec une couverture de 52/58 départements, soit 209 commune sur les 360 existantes. Un réseau de 1200 km équipé d´une Backbone national, de boucles métropolitaines et de 4 systèmes internationaux de câbles sous-marins en copropriétaires, dont les points d´atterrissement sont localisés dans les communautés urbaines de douala, Limbe et Kribi.

Il s´agit du South Atlantic télécommunications câble 3 (Sat 3), d´une capacité de 88 gigabits par seconde, en service depuis 2002, de West Africa cable system, capacité 14 tera bites par seconde, Nigeria Cameroon submarine cable systems, avec 140 giga bites et South atlantic inter link, 1.4 tera bites, la plus récente qui alimente le réseau depuis Kribi.Selon le Dg de Camtel, les nouvelles formes de partenariats proposées visent à optimiser la gestion du patrimoine. « Les nouvelles formes de partenariat que nous proposons, visent à optimiser la gestion du patrimoine infrastructurel, afin de créer de meilleures conditions de production de la valeur ajoutée, et de jeter les jalons du schéma d´aménagement numérique du territoire ancré sur les collectivités décentralisées dont les services dans les domaines de l´agriculture, l´éducation et la santé seront numérisés et les revenus à la hausse sous l´effet d´entrainement. Parallèlement, il nourrit le segment du marché des start-Up si cher à la jeunesse. Nous sommes convaincus que nos partenaires tels les Isp, les collectivités territoriales décentralisées et les fournisseurs de services électroniques y trouveront leurs comptes », souhaite Judith Yah Sunday Achidi.

Le document de stratégie intitulé « Cameroun numérique 2020 », élaboré, a pour objectif d´augmenter l´indice d´accès au numérique de 0.34 à 0.47, de l´accès aux populations de 47 000 a 10000, la baisse du cout moyen du méga bites, la hausse de la contribution au Pib de 5 à 10% et la hausse de pénétration de l´internet de 11 à 50%. La feuille de route qui a été notifiée par la hiérarchie le 17 décembre 2018, concernait, l´extension et la densification du réseau, ainsi que la commercialisation des capacités des infrastructures incluant les 4 points d´atterrissement des câbles sous-marins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici