Cameroun : Capacités de l’usine d’assemblage des Engins lourds de génie civil inaugurée à Kribi

0
215

Par Bertin Metsengue

Le ministre camerounais des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi procède ce jour à Kribi au Nom du président Paul Biya à l’inauguration de la première Usine d’assemblage d’engins de génie civil d’Afrique Centrale. Cet investissement  s’inscrit dans l’optique de l’accélération  de la modernisation  du pays et de la sous-région CEMAC.

L’investissement est le fruit d’un partenariat public – Privé  d’un montant de  2 milliards installé dans le nouveau  hub économique Kribi ville située dans le littoral camerounais  et qui charrie déjà la grande ambition  de devenir dans la décennie à venir la plaque tournante  des échanges du golfe de Guinée car dotée  du plus grand port maritime  de la région. L, usine d’assemblage  a une capacité de production débutante de 250 engins par an.

Le vaste programme  d’industrialisation de Paul Biya en marche !

Cette usine d’assemblage  n’est pas le premier du pays. En 2015, le complexe industriel  d’Ebolawa – CIE sortait de terre. Il produit des engins agricoles : des tracteurs,  des moissonneuses,  des laboureuses et autres. Sa production  annuelle  est de 4000 engins par an. Pour l’heure sa clientèle  se compte en centaines de coopératives agricoles du pays mais aussi des grandes sociétés  agricoles du pays, du Tchad, du Niger, du Bénin et du Soudan. La dite industrie est située à  Ebolowa au quartier Akak avec un dépôt à Ngalane.

A ces usines d’assemblage  s’ajoutent les usines de transformation  des produits agricoles. Le pays compte  plus de trois usines de transformation des fèves de Cacao qui utilisent près de 37,5% des exportations des fèves créant ainsi sur le plan local une très grande plus-value. Le pays projette ne plus exporter des fèves de Cacao à partir de 2028. On peut aussi noter les industries brassicoles qui sont de plus en plus nombreuses pour satisfaire non seulement  la consommation  locale mais le grand marché  nigérian et  la zone CEMAC.

L’émergence  de 2035  une réalité.

Quand le président  camerounais  parlait de l’émergence de son pays en 2035, certains ont trouvé  à cela un slogan politique creux.  À une quinzaine  d’années de cette année butoir fort est de constater  que le pays avance à pas de géant vers cet objectif. Les autoroutes se construisent, une industrie agroalimentaire, extractives, des BTP , les infrastructures  portuaires , aéroportuaires,  le domaine des inventions n’est pas en reste  le pari énergétique est en marche. Qu’on le veuille  ou pas Paul Biya, dans sa singularité  est un bâtisseur infatigable. On peut donc aisément  comprendre le  pourquoi de sa longévité au pouvoir. Son bilan parle pour lui. C’est donc pour ce faire que le peuple camerounais  dans son immensité  majorité est pour lui son roc et son bouclier.  Soutien  total à ce peuple d’une rare maturité.

Urgent !

Suivez l’actualité du Cameroun en Installant sur votre Téléphone l’Application CamerPress en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici