Cameroun : Ce que les diplomates fictifs piquent au budget de l’Etat du Cameroun

0
938

Selon une information disponible sur la page Facebook du ministère camerounais des Fiances (Minfi) en date du 4 février dernier, l’opération de Comptage physique du personnel de l’État (Coppe ), lancée par le ministère des Finances en 2018, continue de produire leurs effets au Cameroun.

En ce qui concerne l’assainissement du fichier solde, les résultats de l’opération de toilettage du fichier solde “consulaire” devront entraîner inéluctablement la suspension de 172 agents publics du fichier, pour des économies de l’ordre de 3,169 milliards de FCFA par an et pour près de 34 milliards FCFA à recouvrer. De façon plus claire, explique le MINFI, l’État a ainsi débusqué des personnels de l’État travaillant au Cameroun, mais percevant leurs salaires au taux extérieur. C’est-à-dire que leur salaire était multiplié par un indice de correction comme s’ils étaient affectés dans une mission diplomatique à l’étranger.

Ces premiers résultats sur les salaires frauduleux consulaires s’obtiennent près de cinq mois après la saisine du ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, par Louis Paul Motaze, son homologue des Finances. Objet de la correspondance : Attribution frauduleuse des salaires au taux consulaire.

Le Minfi avait alors expliqué à l’époque qu’il y a une forte présomption de détournement des deniers publics au moyen d’attribution frauduleuse des salaires au taux extérieur accordés à certains personnels réels ou fictifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici