Cameroun : Célestin Bedzigui rend un ultime éloge à son ami Dr Ariel Ngnitedem

0
229

Ce jour restera certainement l’un des jours les plus tristes  de ma vie car il m’apporte la nouvelle de la mort du Dr Ariel Ngnitedem.  C’est en effet une tragédie immense… une perte toute aussi immense pour le Cameroun et son intelligentsia… Nous avions tant de projets en commun pour matérialiser notre vision économique partagée. Nous nous préoccupions en voyant  l’évolution des indicateurs  de croissance de notre pays   au point où nous envisagions un travail intellectuel profond commun pour proposer des solutions qui éviteraient un effondrement de notre économie à moyen terme.

Comme au sortir d’un  rêve, je réalise que j’aurai  à parachever sans Ariel le lancement de  NEVA, la Rating Agency de la zone CEMAC dont j’avais finalisé l’algorithme de notation financière, General Holdings, et j’en passe. L’ une des actions programmées la plus marquante aura été de l’avoir comme auteur de la  postface de l’ essai, ‘” *Les Chemins de la prospérité  ou Comment mener le Cameroun à l’émergence* ” que je publierai dans quelques semaines, après qu’il m’ait  nourri de ses réflexions critiques au cours de cette dernière année de finalisation de cette œuvre majeure.

Son épouse m’a envoyé un message il y a quelque temps m’informant de ce qu’il était malade et qu’il avait demandé qu’elle m’en informe. Je lui ai  envoyé en retour un message de souhait d’un prompt rétablissement, n’ayant en mémoire que la dernière fois que nous avons passé une soirée gaie et enjouée en compagnie de mon beau-frère, le Commandant Tagomo, avec lequel il m’avait surpris dans mon antre à Douala.

Je ne pouvais alors pas m’imaginer que s’en suivra une issue aussi dramatique et brutale que celle que nous vivons ce jour….. Quelle tragédie…pour notre pays qui perd ici un *authentique chevalier de la pensée, un aristocrate intellectuel* qui n’avait pas encore dévoilé toutes ses capacités d’analyse de l’économie et de théoricien de la gouvernance publique dans le contexte des pays africains. Dire que je suis atterré n’exprime assez pas la profondeur de ma douleur et de mon désarroi…

Lorsqu’un Seigneur de la pensée nous quitte de manière autant inattendue que brutale, nous ne pouvons que confier son âme à Dieu notre créateur, en le remerciant de nous avoir accordé privilège de côtoyer l’être exceptionnel qu’était le Dr Ariel Ngnitedem. Adieu l’Ami… Que Dieu t’accorde le repos éternel… Et à toi Madame et aux enfants, toute notre compassion.

Sa Majesté Célestin Bedzigui

Président du PAL

Maire A#1 de Monatele

Président, General Holdings

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici