Cameroun : Concours en ligne de l’IAI-Cameroun d’Armand C. Anbanda

0
148

Le samedi 18 avril 2020 restera une date historique pour cet établissement qui a testé avec succès son application pour effectuer des examens à distance.

Par Cameroon Tribune

Au bout de l’épreuve finale, Armand Claude Abanda, représentant-résident de l’IAI-Cameroun, est satisfait du tout premier concours d’entrée à l’IAI-Cameroun, Centre d’excellence technologique Paul Biya, effectué en ligne le 18 avril dernier. La matinée a à peine duré trois heures, le test se déroulant entre 7h30 et 10h40, mais le temps a semblé

long au Centre d’examen installé sur le campus de l’Institut situé sur la route de Mfou. Car il n’y avait pas que les 231 candidats sur le territoire national et au-delà (11 candidats au Tchad, deux au Gabon et une en RCA) qui étaient mis à l’épreuve. L’application « Test Invite» conçue par des ingénieurs issus de l’Institut africain d’informatique, grâce à laquelle cette expérience est rendue possible, devait-elle aussi prouver son efficacité. Verdict?

« Un succès total », selon le constat du représentant-résident de l’IAI Cameroun. C’est que la machine a été bien huilée en amont pour aboutir à ce samedi décisif, comme le rappelle Benoît Bikélé, responsable académique à l’IAI-Cameroun. « Au moment de leur inscription, les candidats fournissent un certain nombre d’informations : noms, numéros de téléphone, adresses e-mail, entre autres. Ainsi inscrits sur la plateforme, ils sont admis à recevoir la veille de l’examen, les codes d’accès à ladite plateforme », révèle Benoît Bikélé. Le jour-J, chaque candidat ouvre une session, laquelle se ferme automatiquement lorsque le temps est écoulé. Avant d’entamer la composition dans les matières retenues (tests psychotechniques, langue et culture générale), le candidat « doit présenter sa carte d’identité nationale.

Celle-ci est scannée pour vérifier si c’est bien lui qui est en face de l’ordinateur. Puis il active sa webcam, ainsi que le son qui se doit d’être audible », précise Armand Claude Abanda. Fier de l’application mise en œuvre par les produits de son établissement, il assure cependant qu’avec ce dispositif technologique, « il est impossible de tricher ». Justement, 21 fraudeurs ont été détectés samedi dernier. Comment ? Les candidats reçoivent un identifiant et un mot de passe, ce qui permet de créer une session unique contrôlée par les examinateurs installés devant des postes de travail au centre d’examen. Chacun d’eux a la charge d’au moins 15 candidats.

« Notre application nous permet de prendre le contrôle de leurs caméras, de leurs micros, bref de leur ordinateur, afin qu’ils ne puissent plus ouvrir d’autres pages ou d’autres sessions sur leur machine », précise Benoît Bikélé. Toute opération est remontée directement au serveur. Ainsi les actes de tricherie tout comme les difficultés rencontrées, telles que l’absence de connexion Internet, sont tout de suite notifiés. Au final, « Test Invite » est une réussite et affiche un bilan positif pour sa  grande première, selon ses créateurs. 75% des candidats inscrits ont composé de bout en bout sans aucun couac.

Installez l’Appli de Camer-Press pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone via ce lien Play Store :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici