Cameroun – Covid-19 : Le Gala de l’Esstic sous assistance respiratoire

0
110

Une nouvelle mission à remplir s’offre à Nkada. Mais celle-ci n’est pas loin de subir la fureur de la pandémie de l’heure : le Covid-19.

Par L’Etudiant

Le virus n’a de cesse d’annuler, voire d’ajourner des événements de grande envergure au Cameroun à l’instar des jeux universitaires, le tournoi Laurent Charles Boyomo Assala, initialement prévu en Avril… Pour le gala de fin d’année, on se dirige indubitablement vers le premier cas de figure (l’annulation). La tache semble donc ardue pour celui qui s’est résolu, dès le début de son magistère, à enduire une couche vermeille à l’Esstic.

D’autant plus que d’après les instructions d’ « en haut », il reste huit semaines, soit deux mois au président de l’Asec et ses collaborateurs  pour faire danser « le pied de Yagami » aux potentiels convives du Gala.  Mais le silence ou l’absence de détails du président de l’Asec sur la question est d’autant plus inquiétant qu’on soupçonne le Covid-19 d’avoir frappé de plein fouet le Gala de fin d’année. Mis en quarantaine, sous assistance respiratoire, le bal requiert des soins efficaces pour se rétablir et réunir les étudiants longtemps confinés.

Le dynamisme, la détermination et le savoir-faire de Nkada n’étant plus à démontrer, il semble évident qu’il remplisse sa énième mission, après l’évènement Retour aux sources de février dernier. D’ailleurs du côté de l’Asec, « on est prêt », aurait-on argué. Sauf que l’organisation du bal ne dépend pas uniquement de la volonté du bureau exécutif de l’Asec. S’il est tant que l’on maintienne certaines mesures barrières jusqu’au mois d’Aout, dont la distanciation sociale, le port obligatoire du cache-nez, le Gala va se muer en bal masqué. Dans ces conditions, une question subsiste : comment fera-t-on pour élire la miss Esstic, édition 2020 ?  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici