Cameroun – Covid-19: Le maire de Batouri A. Mbélessa au front

0
105

Nouvellement élu à la tête de l’exécutif municipal, il vient, dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, de prendre des décisions allant du confinement volontaire à l’attribution de nouveaux espaces aux commerçants.

Par Repères

Auberlin Mbélessa imprime ses premières marques à la tête de la commune de Batouri, dans le chef-lieu du département de la Kadey (Est) à travers la lutte contre la pandémie du coronavirus. En effet, au bout d’une réunion de concertation présidée par le préfet de la Kadey, Rachelle Ngazang, Epse Akono, le 3 avril dernier et en présence des administrations publiques impliquées et les représentants des commerçants, l’exécutif communal a décidé de délocaliser certains secteurs du marché. « Les vendeurs des feuilles du Koko et des vivres frais vont quitter le marché central pour s’installer au lieu Meyopo. C’est un espace assez vaste et déjà aménagé pour les accueillir.

Les vendeuses de viande brousse et du couscous de manioc sernt quant à elles, dorénavant installées au quartier Trypano barrière. Là-bas, l’on retrouve un espace marchand moderne construit depuis plusieurs mois et non occupé par les commerçants. Nous entendons veiller à ce que ces nouvelles mesures prescrites soient respectées scrupuleusement. Au-delà, nous demandons aux populations de limiter les déplacements et de rester chez-elles», explique d’un ton ferme, Auberlain Mbélessa.

L’objectif principal visé à travers cette délocalisation du marché par secteur d’activité dans la ville de Batouri est de faciliter la fluidité et la circulation humaine et enfin le respect strict des règles d’hygiène. «L’esprit de cette décision municipale est de permettre la distanciation entre les commerçants et les marchands. De même, les aliments en vente ne seront plus exposés à même le sol. Ce qui va permettre que les règles d’hygiène soient observées en cette période de lutte contre le Covid-19 dans notre pays. En somme, nous pensons que cette mesure de dislocation des marchés à Batouri est salutaire», apprécie, Halinas Sidi Kouakap. «Ici, bars et marchés ferment un peu plus tôt. Les rues sont calmes et presque désertes dès la tombée de la nuit. Loin de la psychose, les populations prennent conscience et facilite la tâche aux pouvoirs publics en cette période de veille sanitaire. Les populations comprennent l’importance du confinement facultatif.

Nous encourageons les acteurs engagés dans la bataille à plus d’ardeur au travail», apprécie l’habitant du chef-lieu de la région de la Kadey. Il convient de rappeler que l’initiative de l’exécutif communal de Batouri s’inscrit en droite ligne des prescriptions du Premier ministre du 17 mars 2020 pour lutter contre la propagation du coronavirus. À Batouri, comme dans toutes les autres localités du département de la Kadey, les populations ont décidé de faire chorus contre cette pandémie ravageuse.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici