Cameroun – Covid-19 : Maersk apporte son soutien au Port de Kribi

0
278

Ce partenaire du port de Kribi s’est illustré vendredi 19 juin dernier par la remise d’un don de matériel à l’Autorité portuaire de Kribi.

Des gangs et des masques. Voilà l’essentiel du don fait vendredi 19 juin 2020 au Port Autonome de Kribi (PAK), par l’armateur Maersk. En cette période de lutte contre le Coronavirus, ce geste, aussi symbolique soit-il, a été apprécié à sa juste valeur par Modeste AKOO, Conseiller Technique N°1 du PAK, par ailleurs Président de la Cellule de crise créée au sein de l’entreprise dans le cadre de la riposte contre la pandémie à COVID-19.

En réceptionnant les cartons portés par Paul Roland MAINA, mandataire de Maersk, Modeste AKOO lui a transmis les remerciements du Directeur Général du PAK, Patrice MELOM, pour cet intérêt, preuve de la convivialité et du soutien mutuel qui existent entre les acteurs sur la place portuaire de Kribi. Pour sa part, Paul Roland MAINA explique que le PAK est déjà un partenaire de poids pour Maersk. « Face à cette pandémie mondiale, notre Direction Régionale d’Afrique Subsaharienne

a bien voulu partager ce petit équipement de protection contre le Coronavirus avec le PAK, question d’encourager ce qui se fait déjà en interne et lui montrer que la santé de son personnel est importante à nos yeux », explique M. MAINA.

Et l’on se souvient qu’il y a peu, Maersk faisait déjà parler de lui au PAK, à la faveur de l’ouverture de la ligne directe Misawa avec CMA/CGM. « L’expérimentation est en cours et l’on espère que d’ici-là, avec la reprise des activités économiques de par le monde, on aura un peu plus de navires sur cette ligne, mais aussi sur les autres services ouverts au port de Kribi par Maersk », souhaite Paul Roland MAINA. Globalement, sur la relation PAK/MAERSK, la Cérémonie de remise du don de lutte contre le

COVID-19 a servi de cadre à une brève évaluation : « Nous apprécions la fluidité dans la façon de gérer les prestations ici à Kribi et on espère que la dématérialisation des procédures va se poursuivre, parce qu’il y a encore des choses à faire. Cependant, beaucoup a déjà été fait. »

Paul Roland MAINA souhaite un allègement du nombre de documents à transmettre au niveau de la demande d’escale. « Le PAK gagnerait à les réduire davantage, afin que les capitaines de navires qui font escale au port de Kribi soient moins préoccupés par les formalités administratives ».

Pariez sur le Football. Commencez à jouer en cliquant sur ce lien: 1xBet et peut-être que la prochaine fois la chance vous sourira !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici