Cameroun – Crise Fecafoot/ LFPC: La FIFA maintient le flou

0
44

L’instance suprême du football mondial vient de rendre publique une correspondance au sujet du différend entre les 2 entités du football national au sujet de l’organisation du football professionnel. Cela semble n’avoir pas vraiment fait bouger les lignes.

La FIFA recommande à son membre, la fédération camerounaise de football(Fecafoot), une reprise sans délai du championnat interrompu. Entendu comme tel il faut considérer la compétition lancée le 1er novembre 2020 par la ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) avec le match Panthère du Nde-Cotonsport de Garoua(0-2).Ce match, arbitré par des officiels équato-guinéens, et avec des joueurs sans licence avait soulevé le courroux de la Fecafoot qui s’est décidée à retirer les compétences d’organisation du football professionnel à la LFPC le 4 novembre dernier.

C’est à ce niveau que la FIFA est intervenu pour auditionner les parties par visioconférence le 13 novembre dernier et prendre, ce mardi 17 novembre la décision de faire poursuivre ce championnat sous l’égide de la Fecafoot. Dès lors ce groupe de mots *sous l’égide* soulève de multiples interprétations. Les unes estimant que la LFPC ,pourtant dissoute selon une frange de clubs proches de la fédération, vient de recevoir quitus de la FIFA pour poursuivre, sous la supervision fédérale, ce qu’elle a commencé le 1er novembre dernier. Il se murmure même que la 4ème journée est déjà programmée pour les 21 et 22 novembre prochains. Côté Fécafoot  on ne l’entend pas de la même oreille. Un communiqué annonce ainsi le démarrage (et non la suite du championnat interrompu de la LFPC) le 22 novembre 2020 étant donné que selon cette dernière correspondance FIFA : “il lui est demandé de prendre tous les mesures pour la reprise de la compétition locale”. Ce nouvel imbroglio en appelle à une nouvelle intervention étatique. A cet effet le gouvernement qui n’a pas ouvert ses stades à la fédération pour son lancement initial le 10 novembre dernier après avoir débloqué les subventions pour la LFPC, reste attendu au tournant.

Thomas Olivier Belibi 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici