Cameroun – Élections régionales 2020/Sud : Cathy Meba le choix prométhéen

0
1033

Sa candidature suscite un regain d’espoir au sein de la population et sa famille politique le Rdpc à la base. C’est dans ce sens que les jeunes et les femmes de la région du Sud jettent leurs dévolus sur elle pour présider aux destinées de cette région au sein du conseil régional.

Les supputations vont bon train depuis l’ouverture officielle de la campagne électorale en vue des toutes premières élections régionales au Cameroun, au sujet de l’exécutif régional du sud. Quelques noms sont cités ça et là. En occurrence Gervais Ndo ancien maire de la ville d’Ebolowa 2, Samson Enam Enam ancien président du conseil de comité de gestion du Feicom ou encore Mve Elle Mva. De vieux briscards. Ils ont même écartés l’idée de voir un jeune ou une femme à la tête de ce conseil. C’est d’ailleurs ce qui motive le soutien de ces minorités à la candidature de Mme Bisse Meba Christiane Cathy. Non seulement pour marquer la transition mais également pour un développement axé sur la prise en compte de toutes les composantes sociales.

Une femme dynamique

Originaire de Mvomeka’a par Meyomessala dans le Dja et Lobo, région du sud du pays, Mme Bisse Meba Christiane Cathy est âgée de 43 ans. Mère d’un enfant, cette dernière est une femme active tant sur le plan politique que social. Sur le plan politique Cathy Meba a fait ses preuves au sein du rassemblement démocratique du peuple camerounais ( Rdpc). « Je suis biyaiste depuis mon plus jeune âge. » confie t- elle. Un engagement qui a commencé en France en 2007 dans la cellule Rdpc de Montauban Nord. Pour ce qui concerne la société civile, elle est membre adhérente du mouvement de défense de la patrie (Modepa) 2018 à Kribi. À son actif un volume important d’activités. On peut relevé entre autres la marche de protection contre les paroles du président Macron à Yaoundé au monument de la réunification ( 2018), une série de rencontres avec les personnalités à l’international pour défendre l’intégrité du pays et tout récemment, sa condamnation des massacres, violences et atrocités sur les femmes dans le Nord-ouest et Sud-ouest du Cameroun ou sévit la crise anglophone sanctionné par un plaidoyer pour le respect des droits de la femme à la commission nationale des droits de l’homme et des libertés ( Cndhl). Le volet sociale occupe également une place importante dans son cœur. Elle apporte son soutien à certains cas désespérés tant dans son sud natal que sur l’ensemble du territoire national.

Sa profession de foi

« Moi, candidate aux élections régionales 2020, je suis de ces femmes à la maturité politique avérée, au loyalisme éprouvé envers le parti et ses idéaux, défenseuse résolue des institutions et des de la république, au premier rang desquels l’unité , la paix et l’intégrité national, mais également dotée de connaissances et des compétences variées nécessaires à la conduite efficiente de la région du sud, en concordance avec les lois et les règlements en vigueur.» s’identifie Cathy Meba. Une femme vaillante, à même de porter le développement de la région du sud emprunte aux problèmes d’emploi jeunes, pauvreté et un manque criard d’infrastructure. Celui qu’elle projette autour d’une vison axée sur 04 points essentiels. L’agriculture et l’environnement ; l’éducation et la santé ; le développement des infrastructures et préservation de l’environnement nature. Tout un projet de société qui tient en compte les réalités locales et la spécificité cette région.. Pour un Sud émergent en 2035. Le choix de sa candidature est plus que jamais opportune. En attendant, Cathy Meba bat campagne sur le terrain, avec pour objectif 100% du plébiscite.

Paul Fils Eloundou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici