Cameroun : Enam – Joseph LE répond aux détracteurs de cette Ecole des « Fils à papa »

0
259

Voici quelques extraits saillants du discours prononcé le 15 décembre dernier au Palais des Congrès de Yaoundé, pendant la cérémonie solennelle de rentrée 2020/2021 à l’ENAM :

“Vous voici donc à l’ENAM, mes chers enfants ! Cette école, au service de l’Etat et du citoyen et dont le prestige va au-delà des frontières nationales. Cette école toujours combattue, mais jamais abattue ! Cette école qui a pour devise «Probité-Humilité-Excellence »…

Votre nom de baptême “Résilience” est donc, au-delà d’un symbole, tout un programme qui s’étendra tout au long de votre séjour au sein de cette école. Tous les regards sont braqués sur vous et vos moindres faits et gestes seront scrutés et sévèrement critiqués. Soyez en conscients” a indiqué le MINFOPRA.

430 seulement sur 24.000

“Entrer à l’ENAM est une fabuleuse opportunité pour un futur agent public; car y être formé, quoiqu’en disent les pourfendeurs de cette auguste institution, y être formé, disais-je, est un immense privilège ! Vous ne le savez peut-être pas, vous étiez quand même 24.000 candidats….seuls 430 ont été retenus* C’est donc une lourde responsabilité que vous devez porter sur vos frêles épaules. Vous pouvez plier, mais vous ne devez jamais rompre” a encouragé le Membre du gouvernement.

L’ENAM est-elle pour les fils et filles à papa?

“*Monsieur le Directeur Général, compte tenu des égarements de certains de leurs aînés, je vous interpelle particulièrement ainsi que vos collaborateurs et enseignants sur les questions de discipline. En cas de manquement aussi bien dans l’enceinte de l’établissement que lors des stages, vous devez, afin de dissuader les autres de suivre le mauvais exemple, sévir avec la plus grande fermeté quel que soit l’élève concerné. A cet effet, les textes y afférents qui ont montré certaines limites, doivent être actualisés dans les meilleurs délais. Face aux récalcitrants, les encadreurs doivent être dotés de toute l’autorité nécessaire et être à l’abri de toute influence extérieure visant à les empêcher de bien faire leur travail. Toutefois, les abus ou compromissions ne sauraient être tolérés. Je vous exhorte à veiller personnellement à l’éradication de l’indiscipline et des maux subséquents. L’ENAM n’est pas pour les faibles, ni les irresponsables et encore moins les fils ou filles à papa….” a déclaré Joseph Le

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici