Cameroun – Fêtes de fin d’année : Mission impossible du Gouverneur du Centre

0
400

Dans un communiqué publié hier à Yaoundé, Naseri Paul Béa informe les populations de l’interdiction de la vente et de l’usage d’engins explosifs ludiques.

Par Essingan

Les feux d’artifices, et pétards, engins explosifs ludiques souvent utilisés lors des fêtes de fin d’année notamment à la Saint sylvestre qui marque l’avènement du nouvel an ne seront pas au rendez-vous cette année. Le gouverneur du Centre vient d’interdire leur vente et leur usage sur tout l’ensemble de la région. Dans un contexte sécuritaire marqué par la recrudescence d’actes criminels à relent terroristes, Naséri Paul Béa tire la sonnette d’alarme et dit vouloir éviter toute confusion en vue de sécuriser les fêtes de noël et de nouvel an. Les contrevenants à cette mesure d’interdiction, a prévenu l’autorité administrative s’exposent aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur en matière de sécurité et de maintien de l’ordre.

Le gouverneur appelle par ailleurs les populations au civisme et à la collaboration durant ces périodes de réjouissance dans le calme et la paix. La mesure de l’autorité administrative touche également l’armée qui a fait du lancement des feux d’artifices lors des réjouissances du nouvel an et de la fête nationale, une véritable tradition. Jusqu’ici, Yaoundé est la seule ville qui connaît des explosions à la bombe artisanale dans la région du Centre. Depuis le début d’année, la capitale a déjà enregistré environ six explosions.

Récemment, c’est à Obobogo, un quartier de l’arrondissement de Yaoundé III qu’un engin explosif a fait des blessés et des dégâts matériels dans un débit de boisson. C’était quelques semaines après l’explosion du quartier Damase non loin de Nsimeyong toujours dans la même circonscription administrative. Avant ces détonations, d’autres se sont produites simultanément au secteur anglophone du quartier Emana et à Melen. On se souvient également de cette bombe interceptée quelques jours plutôt au ministère de la Fonction publique et sur le parking du supermarché français Carrefour au quartier Ekié. Il y a quelques mois des sources bien introduites révèlent qu’une fouille sécuritaire de la police a permis de mettre la main sur des explosifs à l’agence de transport routier «Avenir» sise au quartier Mballa 4 au lieudit quartier Manguiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici