Cameroun – Guerre au sommet de la SIC : Ketcha Courtès en flagrant délit de mensonge

0
116

En basant ses rapports de travail avec le Dg de la Société immobilière du Cameroun (Sic), Ahmadou Sardaouna, sur la base du conflit permanent, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès plombe tous les efforts entrepris pour relance de cette entreprise. Une note d’information dont votre journal a pu obtenir une copie l’atteste. Parcourons-là ensemble.

Par La Nouvelle

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que les rapports entre Célestine Ketcha Courtès, Pca de la Sic et le Directeur général de la Sic ne sont pas au beau fixe. Ils seraient même très conflictuels à en croire une note d’information en circulation dans certains services de renseignements de la place et dont votre journal a pris connaissance. Selon ladite note, à sa nomination comme ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Mme Célestine Ketcha Courtès, du fait de son incompétence notoire s’est réfugiée derrière Ahmadou Sardaouna, alors Sg du Mindhu qui va lui apprendre pratiquement le travail.

Mais 3 mois après, indique la note, sous la pression du « lobby village », elle aurait demandé le départ de Ahmadou Sardaouna comme Sg/Minhdu. Une demande qui ne va pas prospérer. Ce qui l’oblige à procéder autrement. D’abord en feignant de refaire la paix avec lui lorsqu’il lui est venu à l’idée de le positionner à la direction générale de la Sic qu’elle qualifie de poubelle. Déniant ainsi le choix du chef de l’Etat. Une fois installé au poste, Ahmadou Sardaouna, conformément à la réglementation, sollicite la réforme du véhicule qu’il utilisait comme Sg. Mais très vite, Mme le Minhdu lui propose plus tôt la réforme du véhicule de l’ancien Pca de la Sic.

En contrepartie, nous renseigne la note des services de renseignements, elle demande l’acquisition d’un nouveau véhicule Land Cruiser V8 et l’achat en prête-nom de 5 véhicules, par des agents de la Sic, des véhicules qu’elle va destiner aux chefs traditionnels de la région de l’Ouest. Mais la manœuvre va échouer et elle marque ainsi le départ de la guerre de tranchées entre la Pca et le Dg, précise la note qui indique également que dès cet instant, Ahmadou Sardaouna va faire l’objet d’un suivi particulier et même des enregistrements par certains agents de la Sic à la solde du Minhdu.

Toujours selon notre note d’information, 8 sujets sont à la base de la discorde entre le Pca et le Dg. L’on parle du recrutement du personnel ; le refus du Dg d’exécuter les instructions du Conseil d’administration ; le non-respect des membres du gouvernement ; la réforme des véhicules ; l’ouverture et la gestion des caisses de régie d’avance ; la certification et la validation des états financiers de…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici