Cameroun : Le Dg de la Cnps Mekulu Mvondo investit 3 milliards FCFA

0
138

 

Par Repères

«Nous sommes partis pour les cinquante prochaines années sans difficultés particulières ». Le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale, Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akame, parlant de la prévention et de la gestion des risques professionnels. Intervention qui intervient en pleine crise de Covid-19. Une pandémie qui, à priori, ne peut pas être considérée comme un risque professionnel dans le statut juridique de la Cnps, bien que certaines conséquences de cette maladie puissent influencer les travailleurs.

L’entreprise en charge des prestations sociales au Cameroun a pris des mesures précises pour confiner un certain nombre de travailleurs. La plupart d’entre eux exercent par télé travail. «La Cnps est une entreprise sociale et à responsabilité sociétale. Donc, nous assumons pleinement cette responsabilité autant vis-à-vis de nos travailleurs qu’à l’égard des autres travailleurs camerounais», précise le DG Mekulu Mvondo Akame.

Les dirigeants parlent beaucoup plus des pensionnés lorsqu’on évoque la Cnps. Mais, il n’en demeure pas moins que les risques professionnels restent une activité fondamentale dans ses missions et occupent autant qu’ils amènent à faire un certain nombre de dépenses.

«Ils nous occupent parce que nous faisons la prévention auprès des entreprises qui sont immatriculées auprès de nous et nous assumons les prestations sociales relatives aux maladies professionnelles et des accidents de travail», fait savoir le DG. Risques professionnels En termes de visibilité médiatique, en 2019, les responsables de la Cnps ont effectué 632 visites auprès des entreprises pour s’assurer que des mesures de sécurité et de santé au travail sont respectées. En 2019, «nous avons payé environ trois milliards de FCFA de prestations sociales relatives à la réparation des accidents du travail», précise Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akame.

Mais il n’en demeure pas moins que certains estiment que ce n’est pas assez contraignant vis-à-vis des employeurs. A ce niveau, a appris Repères, c’est la législation camerounaise qui devrait évoluer. Ce n’est pas la faute à la Cnps, dont l’équipe dirigeante n’a pas la possibilité de sanctionner les employeurs qui ne respectent pas les mesures de prévention des risques professionnels. Ils se limitent, de par la législation, à leur administrer des conseils pour prévenir ces accidents qui peuvent avoir des conséquences graves.

Dans la perspective de la 24e Journée africaine des préventions des risques professionnels au Cameroun, l’organisation régionale a prévu que chacun des pays membres organise de la manière la plus appropriée, les activités liées à cette célébration. «Donc, au Cameroun,  nous tenons compte naturellement des prescriptions gouvernementales». La Cnps n’organisera plus de grandes réunions, de grandes assemblées. Les différents responsables impliqués dans les préparatifs procèderont davantage par téléconsultation et télé discussions. Donc, ce sera des discussions en ligne. Car, il faut limiter la présence de beaucoup de personnes dans un même lieu. Un accent particulier sera mis sur la qualité des discussions entre techniciens, entre entreprises et avec la Cnps.

Plaintes

Les usagers de la Cnps se plaignent du fait que le paiement des risques professionnels se fait de façon lente. Cela est tout à fait compréhensible. La Cnps est justiciable devant ces «lenteurs» parce qu’elles ne dépendent pas toujours d’elle. Selon les règles, le paiement se fait dans les heures qui suivent sur présentation de tout dossier complet. «Travailler ensemble pour prévenir les risques professionnels ». C’est quelque chose de synergique. C’est préventif dans le cas des accidents de travail. C’est la nature des activités. Mais, à la Cnps, l’objectif est d’aller le plus loin possible. Que les entreprises constituent des comités d’hygiène et de santé au travail. Ce sont ces comités qui regroupent l’employeur et les délégués du personnel. L’administration du travail peut travailler très activement au sein des entreprises.

Installez l’Appli de Camer-Press pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone via ce lien Play Store :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici