Cameroun : Le grand complot de Paris au Forum sur la paix contre Paul Biya

0
372

Tout indique aujourd’hui que le scénario de l’humiliation de Paul Biya au Forum de Paris sur la Paix, semble avoir été écrit à l’avance. Ceci, à l’encre noire, non seulement pour ridiculiser le président camerounais en mondovision, mais également pour démontrer son incapacité actuelle de diriger le Cameroun.

Source : La Nouvelle

Dimanche 10 novembre 2019. Le couple présidentiel quitte le Cameroun

pour prendre part au 2ème Forum sur la Paix prévu à Paris du 11 au 13 novembre 2019. A en croire certains observateurs, l’invitation du président français, Emmanuel Macron, au couple présidentiel camerounais aurait été portée quelques semaines auparavant par Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, lors de sa visite de travail du 23 octobre 2019 au Cameroun.

Au regard de la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie anglophone du Cameroun, la participation du président Paul Biya, le « mendiant de la paix », à ce Forum de Paris sur la Paix avait toute sa raison d’être.

Seulement, en quittant Yaoundé, après les derniers évènements de Lyon où le couple présidentiel camerounais avait déjà eu maille à partir avec les activistes de la Brigade anti-sardinards (Bas) du Pr. Maurice Kamto, le président Paul Biya ne sait pas qu’un autre coup était en préparation à Paris. Dans les milieux du Rdpc en France où une telle éventualité était évidente, il fallait se mobiliser pour non seulement réserver un accueil chaleureux au couple présidentiel, mais surtout prévoir une riposte appropriée en cas d’agression, somme toute probable, de la Bas.

C’est donc fort de cette probabilité que, face aux persistantes rumeurs qui confirmaient en petits comités l’agression de la Bas en gestation, plusieurs centaines de militants et sympathisants du Rdpc venant de tous les coins de la France et de certains pays d’Europe, commencent spontanément à converger vers Paris.

Curieusement, lorsque le premier groupe des militants du Rdpc arrive ce dimanche 10 novembre 2019 à l’aéroport du Bourget (on parle de près de 200 personnes) et ceci, sous bonne escorte de la police française, ce sont plutôt les éléments de la Direction de la sécurité présidentielle (Dsp) qui leur demandent carrément de rebrousser chemin. Ce qui apparaît à leurs yeux comme une curiosité. Alors question : comment la Dsp et la police française peuvent-elles donner à ces militants qui se sont toujours distingués par leur patriotisme et leur détermination à défendre l’image du Cameroun et le couple présidentiel une telle instruction?

Comme premiers éléments de réponse à cette question, les policiers français les renvoient vers l’ambassadeur du Cameroun en France. Selon ceux-ci, ce serait une instruction d’Alfred Nguini. Autre curiosité : la présence de 12 activistes de la Bas à l’aéroport du Bourget. Comment ceux-ci ont-ils fait pour avoir la bonne information sur le site d’atterrissage de l’avion présidentiel de Paul Biya ? Selon nos sources, cet aéroport a été choisi à dessein par les services camerounais de sécurité et ceux de France pour des besoins de discrétion.

Commanditaires

Cependant, face à l’important déferlement des militants du Rdpc, les 12 activistes de la Bas vont tout simplement fondre dans la nature. C’est à ce moment que les esprits vont commencer à s’échauffer davantage, non seulement du fait du refus des services de sécurité d’accorder à ces militants les faveurs habituelles pour accueillir le président Paul Biya, mais du fait de l’absence inexpliquée du président de […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici