Cameroun : Le journal Le Messager de Pius Njawe est au bord de la faillite

0
288

Dans un message adressé aux membres de la rédaction du journal du regretté de mémoire Puis NJAWE, le Directeur de publication Jean François CHANON dresse le bilan d’une entreprise de presse qui fait face à d’énormes difficultés. Nous vous invitons à lire son texte.

“ Chers amis, chers collègues. Bon dimanche à tous. Je n’ai pas eu l’occasion de vous présenter les vœux les meilleurs pour cette nouvelle année. Ni d’ailleurs avant, un Joyeux Noël.  J’avais le cœur meurtri face aux difficultés immenses qui nous ont forcées à partir à la trêve sans au moins un mois de salaire. C’est vraiment frustrant pour tous. Et certainement démotivant. J’ai une pensée pour tous qui sont déjà à l’épreuve qui doivent encore subir avec nous, ces moments difficiles. Je pense particulièrement  à mon conseiller, notre merveilleux collègue Souley Onohiolo, qui malgré sa situation que nous connaissons tous reste présent au travail et nous envoi chaque fois sur ce forum des messages de paix et d’encouragements. Je prie pour lui et sa famille afin que l’épreuve qu’il continue de traverser la donne donne toujours d’être croyant en Dieu. Il nous donne à tous l’exemple de courage dans l’épreuve. Je pense aussi à Alain Njipou donc la santé est précaire. Et je m’en veux beaucoup de n’avoir pas pu lui apporter le soutien que j’espérais, en ce temps critique pour lui. Hélas l’homme propose Dieu dispose. Tout comme notre aîné. Edouard Kingue reste dans nos cœurs. C’est pour nous tous le premier jour de travail. Comment y aller alors que nous avons tous les cœurs en peine. Nous devons pouvoir pourtant y aller. Afin de montrer chacun à même que le Messager doit continuer  d’exister pour chacun parmi nous qui avons cru à la continuer de ce projet de société de société depuis le départ de notre Père, notre illustre fondateur, Pius N. Njawe. je remercie de tout cœur le rédacteur en chef, et le rédacteur en chef délégué, qui m’ont assuré  que nous pouvons reprendre même si les difficultés qui sont les nôtres actuellement ne doivent pas rester sans trouver des solutions pérennes. Pour ma part, j’ai, avec le soutien de la gérante fait tout ce qui était de mon pouvoir que la situation connu avant, et pendant la trêve ne soit pas celle-là. Je rends grâce à Dieu si les résultats n’ont pas été atteints comme je le pensais. Lui seul sait pourquoi il n’a pas voulu que nous ayons ces petits sourires en famille. Lui seul saura aussi, et je continue ma prière, nous donner même par miracle la solution. J’envisage une réunion de toute la rédaction en mi-janvier 2021. Pour qu’on se parle déjà, et. C’est bien ce qui nous a manqué ces derniers jours. Pour cela, il l nous faut des moyens pour nous rassembler. Je m’y atèle dès ce jour à voir des amis et soutiens personnels. Je vous demande donc de mettre en prière cette intention. Essayons de rester tous debout et digne dès ce jour. Ne nous laissons pas abattre. Restons soudés autour de nos difficultés. Parlons-nous. Ne laissons l’extérieur nous diviser. Je vous souhaite donc, une bonne et heureuse année 2021, et une bonne reprise du travail et que Dieu vous bénisse tous selon son coeur aimant et dans nos présentes difficultés et espoirs.”

Jean François Chanon, Directeur de Publication du journal Le Messager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici