Cameroun: Le Minsanté Manaouda Malachie et la production de la Chloroquine

0
363

Dans une correspondance signée le 06 avril 2020, le patron de la santé au Cameroun commande au ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, Madeleine Tchuinte, la forte production de ce médicament devant servir à guérir les personnes contaminées.

Par Essingan

En date du 07 avril 2020, le Cameroun affiche dans son compteur 685 personnes positives au Covid-19, 43 patients guéris, dont, 11 à l’hôpital Laquintinie de Douala, 17 à l’hôpital général de Yaoundé, 09 à l’hôpital Jamot et 06 à l’hôpital central à Yaoundé, contre 09 décès (source Minsanté). Dans ce combat thérapeutique, l’usage de la chloroquine était déconseillé au départ par le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie. Il appelait à plusieurs reprises à la prudence et exprimait son refus sur l’automédication. En effet, pour lui comme plusieurs autres scientifiques dans le monde, les études de Marseille, pratiquées par le professeur Didier Raoult et son équipe à l’Institut hospitalo-universitaire (Ihu) Méditerranée, n’ont pas été menées selon les protocoles scientifiques standards, à savoir le tirage au sort des patients, médecins et patients ignorant qui reçoit le traitement, et des résultats publiés dans une revue scientifique avec un comité de lecture indépendant.

Face à cette polémique, Manaouda Malachie avait demandé aux professionnels de santé d’éviter toute sorte de dispersion. «Il est demandé aux professionnels de santé d’éviter toute déroute scientifique de prescription des médicaments à titre préventif sans évidence scientifique connue», lisait-on dans un communiqué du lundi 23 mars 2020. Il recommandait au passage de veiller «au bon usage des médicaments en les réservant exclusivement aux personnes déjà infectées». A ce jour, ce médicament redouté il y a quelques temps est devenu la formule miracle pour la guérison du Coronavirus ailleurs dans le monde. Il y a quelques jours, le Minsanté a enfin admis du bout des lèvres que la divine molécule faisait partie du protocole de traitement au Cameroun.

Plan de riposte

C’est ainsi que, dans une correspondance adressée le 06 avril, au ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi), Madeleine Tchuinte, le patron de la santé commande la production de la chloroquine par les services techniques spécialisés de ce ministère.  Dans le cadre de l’implémentation du plan de riposte de notre pays contre le coronavirus Covid-19 et conformément aux termes de votre exposé au cours du conseil de cabinet du mois dernier, relativement à la possibilité de production de la chloroquine par vos services techniques compétents», a écrit Manaouda Malachie. Une production qui intervient après les contributions faites par des thérapeutes en vue tourner la page de cet épisode sanitaire que traverse le pays.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici