Cameroun : Le Port de Douala dénonce l’imposture d’un déclarant en douane

0
141

Ce monsieur, MEUKEMGANG FELIX, déclarant en douane installé comme plusieurs autres sous un manguier vers le Terminal à Conteneurs du Port de Douala-Bonaberi a publié le week-end dernier, une vidéo devenue virale, dans laquelle il accuse le Port de Douala-Bonabéri de nombreux maux dont:

– La durée de 7 à 10 jours pour la Validation des manifestes.

– la réduction arbitraire des délais de franchise portuaire qui occasionne des pénalités sur ses 100 conteneurs à sortir.

– Le manifeste de ses 20 camions arrivés au Port depuis le 02 juin 2020 qui n’aurait été finalisé que le 15 juin 2020.

Les recherches effectuées dans les systèmes d’information E.Guce et Cargo du PAD, qui enregistrent tous les connaissements(BL), ne trouvent aucun Bill of Loading( connaissement) de 100 conteneurs depuis janvier 2020 comme le déclare Meukemgang. Les valeurs trouvées gravitent autour de 20 à 30 conteneurs par BL.

De plus, les Agents Maritimes valident le manifeste dans le système d’information de la Douane. Il ne s’agit donc pas ici des procédures concernant le PAD.

Le Déclarant Meukemgang Felix, semble être ignorant des procédures du Commerce extérieur. Il mélange les activités de deux types de terminaux à la fois( Conteneurs et Véhicules). La Société DIT, qu’il confond à Bolloré ne gérait pas le Port de Douala-Bonaberi, encore moins les terminaux à Véhicules. Les gestionnaires actuels de ces terminaux restent les mêmes qu’hier. Et ses problèmes imaginaires, ne concernent en rien la RTC.

Meukemgang Félix qui de temps en temps est sollicité par la société Maya, fait preuve d’une méconnaissance de bonne ou de mauvaise foi de la réglementation portuaire et douanière; des confusions graves et volontaires qui trahissent une manipulation maladroite avec pour objectif de nuire; et un dénigrement gratuit du Port dans toutes ses composantes( PAD, Douane, Agents Maritimes, Terminaux etc.)

En fin de compte compte, il se révèle que sieur Meukemgang Felix, n’est qu’ un de ces aventuriers qui se risquent à vendre aux usagers non-avertis, une “expertise” fictive dans le métier informel de facilitateur des procédures du Commerce extérieur au Port de Douala-Bonaberi.

Le vaste processus de normalisation de toutes les activités portuaires en cours d’implantation et le projet de sécurisation de la plate-forme portuaire de Douala-Bonabéri se donne justement pour ambition de mettre hors d’état de nuire, tous ces vendeurs d’illusions et aventuriers qui peuplent le port. Seuls auront accès, des professionnels du commerce extérieur, sérieux avec des structures organisées et identifiables. Il en va de l’image de marque du combinat portuaire de Douala-Bonabéri”.

Source: Page Facebook du Port Autonome de Douala

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici