Cameroun : Le Prix Goncourt des Lycées lance un appel sur le Noso

0
413

Après son prix, Djaili Amadou Amal appelle à la fin de la crise anglophone. L’écrivaine a remporté mercredi, le prix Goncourt des Lycéens, décerné en France. Après la cérémonie de couronnement qui s’est déroulée par vision conférence, elle n’a pas manqué de réagir sur la situation sécuritaire au Cameroun.

Elle demande la fin de la guerre au regard des massacres perpétrés sur des enfants, notamment ceux de Kumba, le 24 octobre dernier. Djaili Amadou Amal est aussi revenue sur les souffrances des femmes et jeunes dans la partie septentrionale du Cameroun. Elle le réitère, l’accès à l’éducation est un droit, et une arme redoutable pour tout un pays. Personne ne devrait être privé de cela. Mariée de force à 17 ans, Djaili Amadou Amal, est une écrivaine, féministe née en 1975 à MAROUA dans le Département du Diamaré, Région de l’Extrême-Nord, de père camerounais. Sa mère est égyptienne. Contrainte au mariage forcé à 17 ans, elle a subi de pires atrocités et sévices avec le milliardaire de 50 ans à qui elle avait été mariée adolescente alors qu’elle rêvait de devenir journaliste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici