Cameroun : Le Roi des Babouté Bagdama Amati de Gaulle est décédé

0
458

Sa majesté René de Gaulle Bagdama Amati, maire de Mbandjock est parti au tombeau du soleil ce samedi 23 mai 2020. Vibrant hommage rendu par Jean Marie Zambo Amougou.

« Sa Majesté René De Gaulle Bagdama Amati, Chef Supérieur des Babouté à Njoré ou Nioré est décédé ce jour samedi 23 mai 2020 après son séjour d’homme de tête des Babouté des deux rives de la Sanaga/Yom ou “Nil blanc”.

Il laisse une communauté éplorée car il était un véritable guide et gardien des valeurs de progrès communs.

Comme ses prédécesseurs il mesurait le poids et la délicatesse de suivre la bonne voie pour son peuple.

René De Gaulle BAGDAMA AMATI ,en bon patriarche patriote , avait une haute fixation sur la préservation et judicieuse dévolutions des ressources environnementale, humaines, foncière, naturelle, foncière, financière , économique , culturelle, religieuses même politique pour bâtir le monde d’aujourd’hui et de demain sans zone fragile. Sa vision et ses actions gardaient un grand intérêt pour l’humain.

Les Babouté et ceux qui l’ont connu dans l’action pleurent RENÉ DE GAULLE BAGDAMA AMATI retourné au ciel.

BAGDAMA AMATI, en grand chef était un rassembleur d’hommes, de femmes et de jeunes. Il a été l’orfèvre du melting-pot humain réussi habitants et des tribus dans sa région de compétence ainsi que dans les fonctions d’employeur et de Maire.

Les populations de la Haute Sanaga, des régions de la Haute vallée de la Sanaga et de la vallée haute du Nyong reconnaissent en lui une Personne mythique de tête en laquelle elles se reconnaissaient .Il a bien assuré la poursuite de la tenure du sceptre impérial du commandement traditionnel acquis de sang par ses ancêtres de la lignée Babouté et adoubé par l’administration Allemande dès 1884 pour le protectorat Vuté-Allemand dans l’hinterland Babuté servant d’avant-poste et de transition entre le Kamerun Septentrional et le Sud du pays en massif forestier dense et humide ; entre les Musulmans et les Chrétiens ;le monde rural et urbain; le traditionnel et le moderne, l’agriculture itinérante sur brûlis et l’agro-industrie;la croissance économique et la préservation de la faune et du milieu naturel. C’était le pont bien fondé et le trait d’union des établissements humains.

La Chefferie de Njoré a connu la construction de deux Palais Royaux avec toute l’architecture majestueuse de rendu de pouvoir. Ces hauts lieux publics regorgent de précieuses archives de l’histoire du Cameroun et des vestiges attestant du rayonnement matériel et immatériel du pays Babouté. Ils méritent intérêt et réfection comme musée.

Aujourd’hui la Commune de MBANDJOCK partie d’une bourgade forestière constitue la grande vallée sucrière du Cameroun avec 18.700 hectares de champs de Cannes à sucre alimentant les deux Usines de transformations industrielles de raffinerie de sucre et de conditionnement en morceaux de sucres blanc et blond à Mbandjock et à NKOTENG.

La Société Sucrière du Cameroun (SOSUCAM) qui exploite le complexe sucrier a été créée en 1964.

Sa Majesté René De Gaulle BAGDAMA AMATI,en bon prince a fait son devoir de créer et d’entretenir les conditions de cohabitation paisible et riche entre les Babouté, les Éton, les Kolo BETI, les Ehan/Mveule BETI, les EZUM BETI,les MAKA BETI,les Banen,les Bene,les Toupouri les Bamileké, les Moudang, les Bakwere, les foulbé, les Bassa, les Mbo, les Sawa, les Gbaya, les Haoussa, les Bamoun, les Grassfields, les Centrafricains, Tchadiens, Nigérians et autres. On commémore la fête du coq, patrimoine culturel des Toupouri à MBANDJOCK. Autochtone et Chef du Personnel de la SOSUCAM, BAGDAMA AMATI a participé aux missions de recrutement des milliers d’ouvriers agricoles, des agents de maîtrise et des cadres pour faire tourner la sucrière en bonne cadence.

Le Cameroun s’est forgé à Mbandjock et à Nkoteng avec un Général René De Gaulle BAGDAMA AMATI basé à Njoré dans son Palais Royal. Le Roi des Babouté y régnait avec tous les attributs et présentiels de la cour restitués en mondovision dans le film à succès “UN PRINCE À NEW YORK” inspiré pratique de pouvoir, en protocole, décors africain, musique et culture. L’acteur Afro-Americain Eddy Murphy s’y clame Originaire de NANGA-EBOKO, ville du Centre CAMEROUN, Chef-lieu de département.

Le scénario de Asseng Protais a puissé dans les séquences de vie et échos du Palais de Njoré avec le Roi BAGDAMA AMATI recevant les invités ,les corps royaux et la population les samedis sous une harmonie musicale de sons d’instruments à vent, des tam-tams, des tambours, des balafons avec des chants et des femmes qui youyoutent pour Sa Majesté BAGDAMA AMATI.

Moi, Prince Bene ,j’ai eu à vivre ce cadre pharaonique dans les galeries et salons du Palais avec le Trône Royal gardé par un lion momifié, toute crinière royale déployée. Les présents offerts entre autres étaient deux boucs blancs; toute une symbolique de pureté de son pouvoir par le grand frère De Gaulle.

Comme Maire de la Commune de MBANDJOCK, René De Gaulle BAGDAMA AMATI a consacré toute une vie d’active pour bâtir la ville dans toutes ses composantes. Il n’a sans cesse offert des lots communaux aux habitants pour construire une demeure .Eux venus d’ailleurs qui en sont à deux voire trois générations vivant et travaillant à MBANDJOCK avec leurs progénitures pour l’éducation et la formation professionnelle.

Comme Maire, MBANDJOCK est héritière d’un Plan Communal de Développement (PCD), véritable Outil de développement urbain et agro-industriel. Un Maire et Une Majesté aux griffes indélébiles de développement humain durable s’en est allé à l’âge de 89 ans, véritable icône et patriarche.

Vive Sa Majesté et vive le Maire.

C’est pourquoi je témoigne. Sa Majesté René De Gaulle BAGDAMA AMATI n’a jamais cessé de construire le promis pour l’émergence commune. Avec sa mémoire éléphantesque à vous conter l’histoire du Kamerun,du Cameroun et de l’Afrique, c’est une bibliothèque et un Maître qui nous quitte.

Avec son allure Martiale et sa perspicacité, il en imposait comme son homonyme le Général Charles de Gaulle qui est resté rivé au promis de la victoire.

Il a été le tisserand de la typologie de la population de 25000 âmes de la Commune de MBANDJOCK de 889 km2. MBANDJOCK est devenu la Sugar Valley, depuis la création en 1964 de la Sosucam suivie et rejointe par la Camsuco à Nkoteng puis absorbée.

L’histoire de Bagdama Amati René De Gaulle, des Babouté, des Ehan Mveule, des Ekang, Fang, Ezum et autres peuples du Cameroun, d’Afrique et du Monde dans le Royaume de NJORÉ doit être renseignée et enseignée pour une meilleure connaissance de nos valeurs ayant franchi les épreuves des pays, du temps et des personnes.

Sa majesté, père et grand frère René de Gaulle Bagdama Amati,  retourne à dieu créateur Eyo’o l’incrée qui nous a grâcié de tes oeuvres.

Samedi 23 mai 2020

Zambo Amougou Jean Marie

e-mail zambonasa@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici