Cameroun : L’échec de Cabral Libii aux Régionales dans le prisme de Modestine Tchatchouang

0
274

Victor Cherbuliez l’a dit : “ Le premier mérite d’un homme politique est de démêler nettement ce qui est possible et ce qui ne l’est pas.” Personne dans notre contexte social n’épouse mieux cette maxime que l’honorable Cabral Libii. Ce monsieur dont l’engagement en politique récent est empreint de succès historiques a à ce jour grâce à son réalisme un ☝🏿 parcours politique sans faute. Il maitrise mieux que personne les limites de ce qui est faisable de ce qui ne l’est pas. C’est sans doute pour cette raison que certains le trouve fade.

En effet, les politiques réalistes ne sont pas des aventuriers ; ils savent que la fortune ne seconde les ambitieux qu’à la condition qu’ils soient prévoyants, que les grandes entreprises veulent être préparées, que, si fort que l’on soit, on a besoin de se ménager des alliés et des complices, qu’il importe de compter avec ses voisins et de les gagner à ses projets par la crainte ou par l’espérance, les deux passions qui gouvernent le monde.

Là où certains s’agrippent sur leurs tribus qu’ils prennent en hottage pour des fins politiques, en se livrant à un brouhaha insipide, et une ☝🏿 quête de pouvoir avide, Mr Cabral Libii prépare tout doucement, mais très sûrement sa monture. Infatigablement, il parcourt le Triangle nationale pour persuader le peuple de se joindre à lui.

En effet, j’ai vu bien de monde m’interpeller avec insistance à me prononcer sur ce qu’ils considèrent comme “l’échec “ de Cabral Libii aux régionales. J’aime à préciser avant toute chose que je ne suis ni un pro Cabral (non que j’ai quelque chose contre lui), ni membre du PCRN comme certains essayent d’insinuer, ni d’aucun autre parti d’ailleurs.

J’ai décidé pour le moment de prendre un certain recul en me reconvertissant en analyste politique, objective et sans parti pris. Ceci devant me permettre de mieux mûrir ma décision et peaufiner mon engagement futur afin d’éviter de reproduire la même erreur qu’avec le MRC.

Disais-je donc, je trouve tout à fait loufoque, farfelu et timbré de se moquer du sieur Cabral sous prétexte qu’il a eu zéro conseiller régional. C’est d’autant plus glauque quand on sait que ceci vient des personnes qui depuis 2013 à ce jour n’ont eu qu’un maigre député à l’assemblée nationale, contrairement à monsieur Cabral Libii qui en à peine deux ans en politique compte cinq députés à l’assemblée avec une centaine de conseillers municipaux.

Ceci dit, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, force est de reconnaître que dans l’histoire politique de notre pays, et ce depuis l’avènement du multipartisme, personne n’a marqué une entrée en politique comme le Sieur Cabral. Il n’y a rien dans la jalousie, si oui, c’est un stage pour devenir sorcier…Cabral Libii a marqué l’histoire !

Certains lui prêtent des alliances avec le régime. Je n’ai à titre personnel aucun moyen d’affirmer ou infirmer une telle assertion. Toutefois, ceux qui se lancent dans des telles spéculations devraient nous en apporter la preuve irréfutable, auquel cas, on est ici dans la pure calomnie. Il ne suffit pas de décréter qu’il est pion ♟ pour en faire une vérité de polichinelle, il faut le démontrer.

Une chose que j’ai finis ✅ par comprendre c’est que certains amoureux de la politique du spectacle, du buzz et du sensationnelle lui en veulent de préférer la force des arguments à l’argument de la force qui à ce jour n’a fait montre d’aucun résultat probant.

Mr Cabral l’a compris, c’est une perte de temps et d’énergie que de s’essouffler à continuer de s’attaquer au président Biya…Les tentatives successives depuis le coup d’état manqué de 86, aux campagnes successives de “Biya Must Go” n’ont été que des veines entreprise…EST-CE PEUT-ÊTRE POUR CETTE RAISON QU’IL EST TRAITÉ DE PION ♟ DE REGIME? De toute façon, les mêmes aussi m’attribuent la même destinée, celle qui serait payé par le régime…Ce qui est sûr, tous les camerounais connaissent les serviteurs du rois…Ceux qui hier dînaient à sa table en marchant sur le sang 🩸 du peuple, et qui aujourd’hui se reconvertissent en sauveur de ce même peuple dont ils ont contribué hier à mater…PERSONNE N’EST DUPE, ET L’HISTOIRE EST TÊTUE…On ne peut ni la remodeler, ni la façonner à son gré!

Le Cameroun est à la croisée des chemins avec Paul Biya qui indéniablement est à son dernier mandat…Cabral se situe dans le futur…Il a certes eu zéro conseillé aux élections 🗳 régionales, qu’importe! Un avenir politique pouvant un ☝🏿 jour le porter à conduire la destinée de notre peuple est devant lui…Il est jeune, intelligent, rusé et beau pour couronner le tout…

Des millions de camerounais ne sont-ils pas tombés amoureux du président Biya à son accession au pouvoir en 82 sur la base du fait qu’il était jeune, beau et élégant? Et bien, monsieur Cabral renferme tous ces critères…Les portes d’un avenir glorieux et plein de succès sont là devant lui, à lui d’éviter les pièges 🪤 qui sans doute sont posés comme obstacles sur son chemin, et de se concentrer sur l’essentiel en continuant de rassembler autour de lui, les camerounais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest sans distinction aucune.

Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou, Fille de la République

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici