Cameroun : L’ère des réformes a sonné au Port de Douala

0
227

La direction générale du Port autonome de Douala a rencontré la semaine dernière dans la capitale économique du Cameroun les opérateurs économiques, acteur de la communauté portuaire sous la bannière du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), l’un des syndicats des chefs d’entreprise au Cameroun. Trois points à l’ordre du jour : la nouvelle nomenclature tarifaire, la reprise en main du pesage par le PAD et le fonctionnement de la Régie du Terminal à Conteneurs.

L’équipe du Directeur général Cyrus Ngo’o a fait connaître à ses partenaires le nouveau cap que sa structure prend vers la modernité et l’arrimage aux standards internationaux.

Depuis bientôt quatre ans, le Port Autonome de Douala est engagé dans un vaste processus de transformation physique en profondeur du combinat portuaire de Douala-Bonabéri. De nombreux projets sont ainsi en cours d’implémentation. Concomitamment, la Direction Générale a engagé la normalisation de toutes les activités du Port de Douala-Bonabéri avec de nombreuses Réformes structurelles. Ces projets de transformation et réformes structurelles visent non seulement à arrimer le combinat portuaire de Douala-Bonabéri aux standards internationaux reconnus du secteur, mais également d’améliorer le climat des affaires au Cameroun, en éliminant tous les obstacles à l’attractivité et à la compétitivité relevés à plusieurs reprises par les clients du Port de Douala-Bonabéri, le Gouvernement de la République, les bailleurs de fonds et de nombreux experts.

C’est dans cette mouvance que le Groupement Inter-patronal du Cameroun a voulu en savoir plus le 1er juillet 2020, lors de la rencontre avec la Direction Générale du Port Autonome de Douala. La rencontre avec les opérateurs économiques est la suite des concertations engagées avec la Communauté portuaire de Douala et le GICAM, pour écouter, recueillir les observations, expliquer les tenants et les aboutissants des projets et réformes, pour une évaluation périodique de la compétitivité de la circonscription portuaire de Douala-Bonabéri.

Le Port Autonome à travers ces rencontres d’explication, entend diluer toutes les incompréhensions, des appréhensions et des mauvaises interprétations nées du processus de normalisation de toutes les activités du port de Douala-Bonabéri. Il est également question et d’inviter toutes les parties prenantes à s’impliquer et s’approprier les réformes structurelles en cours d’implémentation. La nouvelle nomenclature tarifaire Depuis le 1er janvier 2020, le Port Autonome de

Douala a lancé un nouveau système de facturation de sa redevance sur les marchandises. Celle-ci vise à s’arrimer à la modernisation en cours et surtout aux exigences du secteur. On parle désormais de grands comptes.

En effet, le temps nécessaire pour apurer la facturation des connaissements de tout un manifeste et le recouvrement était compris entre un et trois mois. Il ressortait des avis des opérateurs de la place portuaire que le régime tarifaire du Port Autonome de Douala en ce qui concerne la redevance sur la marchandise était chargé à l’excès. Son application quotidienne était donc source des lenteurs administratives,  surtout d’incompréhensions et des réclamations. Dans la mouvance de la normalisation de toutes les activités du combinat portuaire de Douala-Bonabéri en cours, et fort des instructions du gouvernement de la République, pour l’amélioration du climat des affaires au Cameroun, la Direction Générale a décidé de réduire le temps de passage des navires des marchandises.

Un gage d’attractivité et de compétitivité d’un port de Commerce. Les travaux développés en externe et en interne, ont permis au PAD de concevoir un nouveau modèle simplifié de facture de la redevance d’embarquement/débarquement des marchandises. Pour une meilleure

appropriation par la communauté portuaire et les opérateurs économiques de la filière des produits pétroliers (SCDP, CSPH, SONARA, CLGG), ensuite avec les importateurs des cargaisons homogènes et les gestionnaires des quais dédiés (CIMENCAM, DANGOTE, ALUCAM, CONGELCAM, CIMAF, GRAND MOULIN DU CAMEROUN, MEDCEM) et enfin avec tous les Consignataires et Agents maritimes. Après les avis du Comité Consultatif d’Orientation du Port Autonome de Douala, le Conseil d’Administration a adoubé cette réforme lors de sa 82ème session, le 16 septembre 2019.

Pariez sur le Football. Commencez à jouer en cliquant sur ce lien: 1xBet et peut-être que la prochaine fois la chance vous sourira !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici