Cameroun – Les dessous de la visite de Paul Atanga Nji dans le Grand- Nord

0
371

 

Le ministre de l’administration territoriale est en mission dans le Septentrion depuis quelques jours. Il est allé faire le deuil du mouvement « 10 millions de nordistes».

     Tandis que la campagne électorale en vue de l’élection des conseillers régionaux bat son plein,  à côté Paul  Atanga Nji mène une campagne anti- mouvement « 10 millions de nordistes» dans le Septentrion, qu’il a déclaré mort publiquement il y a quelques jours. Une interdiction qui a secoué tout le Grand-Nord.  Si cette nouvelle est apparue comme une victoire pour l’élite politique du Septentrion, ce n’est non moins une déchirure pour le reste des composantes sociales.  Un acte qui a crée des tensions dans ces trois régions. Une descente sur le terrain s’imposait alors. D’où le déplacement du ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji. Pour tenir des rencontres. À l’effet d’apaiser le climat social  causé par cet arrêté. Bien plus, « l’homme du président » comme l’appelle certains observateurs prévoit mener une campagne de dénigrement et anti- mouvement « 10 millions de nordistes». Pour cela, il multiplie les réunions  « les populations du Grand-Nord ont dit que leurs doléances vont se régler dans un cadre institutionnel et je suis fier d’être porteur d’un message important pour. Les jeunes du Grand-Nord se sont aussi exprimés pour dire qu’ils n’ont jamais mandaté quelqu’un pour porter des revendications en leurs noms. Ils ont dit que ces gens sont des imposteurs» a déclaré Paul Atanga Nji, au sortir de la première rencontre avec les jeunes hier 29 novembre 2020. 

       Dans la même veine, il est prévu d’autres rencontres avec les forces vives de ces trois régions dans l’agenda du ministre de l’administration territoriale. Pour lui, il est question de démolir la réputation qu’ a grané ce mouvement. Et la renommée de son initiateur, Gubaï Gatama, le tout puissant directeur de publication du journal « Œil du Sahel». Pour la petite histoire, cette association est née de la volonté de défendre les intérêts de cette partie du pays selon son promoteur. Sa première apparition publique fut le 27 juin 2020 sur les réseaux sociaux. Et quelques mois plus tard, ce mouvement a tenu tête au ministre de la fonction publique et de la réforme administrative au sujet des résultats de l’Enam. Ce qui lui a valu une interdiction le 18 novembre dernier, au motif d’absence d’autorisation et contraire à la constitution.

   En rappel Paul Atanga Nji et son collègue des travaux publics sont allés s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de la voie de contournement lancés en septembre, faisant suite à l’effondrement du Pont Palar qui permet de relier Maroua à N’Djamena, la ville du Tchad voisin. Selon ce qui filtre, Paul Atanga Nji doit aussi tenir les réunions de sécurité, pour la bonne tenue de l’élection régionale du 06 décembre prochain.

 

Paul Fils Eloundou 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici