Cameroun : Les errements du MRC bientôt au pays de si je savais

0
132

Par Donfack Annicet

En s’inspirant des récents évènements du Mali (soulèvements orchestrés par un iman illuminé et coup d’Etat militaire), Maurice Kamto et ses illuminés des réseaux sociaux ont demandé aux camerounais de descendre dans la rue et à l’armée de prendre ses responsabilités. Ce discours est manifestement un appel à l’insurrection. Devant une telle réalité, les pouvoirs publics ne peuvent que répondre avec fermeté.

Dans sa tentative de déstabilisation de son propre pays, Maurice Kamto et en cela repris par ses illuminés de Facebook dit que “l’heure est venue”. De quelle heure parle le gourou du MRC? Maintenant qu’il sent la riposte institutionnelle prendre forme Maurice Kamto et ses fous de la BAS-MRC disent qu’il ne s’agit pas d’insurrection.

Le 22 septembre 2020 est la date limite de dépôt des dossiers de candidatures pour les élections régionales. Alors que les partis politiques qui ont part aux élections municipales s’activent pour préparer les régionales, Maurice Kamto et son MRC qui ont choisi de se mettre en marge de la conquête pacifique du pouvoir veulent troubler cette organisation paisible des élections. Cela s’appelle tout simplement une insurrection pour déstabiliser les institutions de la République. À ce genre d’attitude la réponse de la République doit être ferme et impitoyable. Voilà un homme qui se surprend à penser que tout lui est dû. Et que tout doit lui revenir, que seule sa vie compte et pas celle des autres.

Faire des manifestations non autorisées alors que les camerounais se préparent à aller aux élections est une insurrection. Faire des manifestations pour protester contre la convocation du corps électoral est une insurrection. Faire des manifestations en donnant des injonctions au président de la République est une insurrection. Faire des manifestations en donnant des ordres aux forces de défense et de sécurité est une insurrection. Faire des manifestations pour contraindre le président de la République à la démission est une insurrection. Faire des manifestations pour défier les pouvoirs publics est une insurrection.

Maurice Kamto et ses illuminés doivent donc savoir que la République sera impitoyable. La loi et seulement la loi dans toute sa rigueur sera appliquée. Que vient faire dans la rue un petit parti politique qui a refusé de participer aux élections municipales et législatives du 09 février 2020?

Avec zéro conseiller municipal zéro député, le MRC est disqualifié pour parler des régionales. À partir de là son discours haineux contre la République doit être réprimé sans mesure. Kamto a choisi de se mettre en marge du jeu politique pour choisir la voie du chantage politique et de la déstabilisation des institutions. Le discours de ses lieutenants qui tentent de nous faire croire le contraire ne tient pas. Kamto veut absolument défier les institutions et mettre son propre pays à feu et à sang. La BAS-MRC et ses amis ambazoniens n’ont rien à faire dans les élections régionales. Leurs appels sont des attitudes antirépublicaines qui doivent être traités comme tels.

Nul besoin d’être un expert en politique ou en droit pour comprendre que les appels du MRC à divers acteurs politiques sont des postures insurrectionnelles auxquelles la République sera intransigeante. Maintenant que la République va se montrer impitoyable vis-à-vis illuminés de la BAS-MRC, on cherche des portes de sortie en prétextant des manifestations pacifiques. Maurice Kamto veut vraiment déstabiliser son propre pays et face cela la République va répondre avec la plus grande fermeté. Kamto et ses illuminés de Facebook se croient malins. Malheureusement pour eux les gens ne sont pas dupes et la République va sévir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici