Cameroun : Me Awasum Mispa du MRC désignée meilleure femme politique 2020

0
261

Par Jean Bonheur Résistant

Me Awasum Mispa est élue femme politique de l’année au Cameroun pour l’année 2020. Inconnue du grand public, la jeune femme est sortie du lot en faisant montre de courage lors de la marche qu’elle a organisée pour la fin de la séquestration du professeur Maurice Kamto. Déférée au Tribunal militaire, après deux jours dans une cellule de la police pour avoir mené avec une vingtaine de femmes une marche de protestation contre la séquestration de Maurice Kamto , Awasum Mispa avait été présentée lundi 23 novembre 2020 devant le juge d’instruction.

Elle va se voir signifier les charges retenues contre elle. A savoir : « complicité de révolution et rébellion ». « Faits prévus et réprimés par les articles 74, 97, 114 et 157 du Code pénal », selon le juge d’instruction qui avait signé sa mise en détention provisoire de 6 mois renouvelables. L’avocate stagiaire de 31 ans avait été conduite à la prison centrale de Kondengui.

La présidente des femmes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), a été libérée  vendredi 27 novembre 2020. Dans une vidéo aux côtés de ses avocats, notamment Me Emmanuel Simh et Me Hyppolite Meli, celle qui venait d’adresser une correspondance aux militants du MRC de résister au régime autoritaire de Paul Biya, n’était pas totalement  satisfaite.

« Je suis contente de ma libération, mais je suis aussi triste parce que j’ai laissé plusieurs militants du Mrc à Kodengui », avait-elle déclaré. Au mois d’octobre 2020, elle a mis pavillon vers Douala pour aller soutenir les prisonniers. Sous la supervision de Me Awasum Mispa, les femmes du MRC à Douala, préparaient tous les jours pour nourrir nos prisonniers incarcérés à New Bell.

Le 31 décembre 2020, elle est partie avec quelques femmes faire la propreté avec ses mains, aux alentours du domicile de Maurice Kamto. Le 18 mars 2020, la présidente des femmes MRC Awasum Mispa avait rendu visite à une famille de déplacés de la crise du NOSO. Elle était partie apporter son soutien à 18 enfants ayant fui la guerre pour se réfugier à Yaoundé, tous dans une « 3 pièces », dormant les uns au sol et sans moyen pour se nourrir.

Le 25 décembre 2020, la présidente des femmes du MRC a conduit dans l’après-midi une délégation à la prison de Kondengui pour apporter à manger aux détenus politiques, ainsi que pour remettre un don important de gamelles de nourriture destiné aux autres prisonniers.

C’est sur la base des sondages du journal en ligne www.coupsfrancs.com, la page Facebook Rémy Ngono Officiel, l’association  Les Fourmis Magnans, le Conseil des Camerounais de la Diaspora et un jury de personnalités de la société civile dont les avocats, médecins, journalistes, entrepreneurs, que la jeune présidente des femmes du MRC a été élue avec un score écrasant de 65% devant Kah Walla et Ngo Issi.

Sur la catégorie de meilleure femme  politique de l’année 2020, chaque membre de jury avait la possibilité de choisir trois personnalités. Le 1er nom gagnait 3 points, le second 2 points et le troisième 1 point. À la même occasion, Maurice Kamto a été élu meilleur homme politique de l’année. Une double victoire pour  le MRC, le parti politique qui donne des cauchemars au régime Biya.

Urgent !

SVP Suivez l’actualité du Cameroun en Installant sur votre Téléphone l’Application CamerPress en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici