Cameroun – Mindef : Le tribunal militaire de Yaoundé va bientôt déménager

0
394

Un complexe aux invalides et un tribunal militaire en gestation à Yaoundé. En construction sur instruction du président de la République, Paul Biya, le ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense a effectué la visite des deux chantiers hier, 14 janvier 2021.

Par Essingan

L’instant était à la fois au travail et à la solennité. Dans un dispositif militaire et protocolaire sobre, le ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo arrive sur le premier chantier situé face à l’Hôpital militaire de Yaoundé. Accueilli au son de la musique des armées en effectif réduit, il se fait présenté les équipés du génie militaire mobilisé pour la construction du futur Complexe des invalides. Par la suite, le Mindef se fait expliquer l’état d’avancement des travaux, le projet global alors que le chef des travaux présente les différentes phases et compartiments de cette infrastructure rendue impérative par le nombre croissant de victimes des différents fronts sécuritaires dans lesquels le Cameroun est engagé. Joseph Beti Assomo pose des questions, veut comprendre et précise une ou deux choses. La suite est une visite guidée.

Plus tard, le Mindef se retrouve sur un autre site de construction: Le siège du Tribunal militaire au quartier Ngoa-Ekelle à Yaoundé dans la grande enceinte du Quartier général des armées, non loin du lycée Leclerc. Ici, un bâtiment sort de terre. Le chef du projet du groupe Tfm International explique les plans, cartographie, maquettes et dispositifs finaux des bâtiments rendus nécessaires du fait de l’exiguïté des installations actuelles du tribunal militaire à Yaoundé. Le ministre Beti Assomo interroge, s’assure et avec humour mais fermeté, s’attarde sur les délais de 24 mois. Il fera comme aux invalides, le tour du site des travaux de cet édifice voulu ultra moderne de 40 bureaux, une réserve bunker pour permettre au greffier de stocker des documents et équipements incriminés. Mais aussi un restaurant spacieux, une salle de réception pour les avocats, un parking automobile, un restaurant spacieux et deux salles d’audiences de 60 et de 360 places.

Fiche technique

Le Complexe militaire des invalides a été rendu indispensable dans le cadre de l’amélioration de la prise en charge des soldats évacués sanitaires (Evasan) à l’Hôpital militaire de Yaoundé. Il est une initiative du chef des armées, Paul Biya. Sous la supervision du ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense qui en a validé les dernières études au mois de décembre 2020. Les travaux proprement dits de construction ont démarré courant octobre 2020 et sont rendus à 30%. Ils sont réalisés par le génie militaire sous la houlette de son directeur, le colonel Jackson Kamgaing. Le Complexe militaire des invalides entend régler le problème du nombre élevé des Evasan. Il offre, selon la fiche technique préparé, une structure au profit des militaires blessés en opérations, dans la continuité de leur prise en charge initiale à l’Hôpital militaire.

Il s’agit d’un pôle de suivi offrant un meilleur suivi des soldats. De même qu’il apporte une solution aux soucis d’hébergement durant le temps du traitement. Les travaux de cet ouvrage prévus pour 24 mois se réalisent avec un effectif de 50 personnes dont 15 militaires et 35 civils. Le projet s’étend sur une superficie de 8420m2. Il se constitue de bâtiments principaux sur 3900m2 et une emprise au sol de 1200m2. Les autres espaces bâtis ont une superficie de 7200m2. L’ensemble du complexe comprend quatre grandes zones disposant d’une autonomie en eau potable, en énergie et des moyens de mobilité.

Les zones de suivi se constituent de deux salles de rééducation, une salle de réunion, un espace de consultations médicales et soins, des salles de kiné, une infirmerie, une pharmacie, des salles de physiothérapie, un bureau du psychologue, un bureau du psychiatre, des dortoirs, des chambres individuelles et des chambres doubles. En 2020, le Cameroun comptait 321 Evasan dont 60 ont rejoint. Il s’agit de 10 officiers, 88 sous-officiers 223 militaires du rang.

Urgent !

Suivez l’actualité du Cameroun en Installant sur votre Téléphone l’Application CamerPress en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici