Cameroun : Mounira Tizerma la Combattante des causes difficiles

0
108

Elle s’illustre dans la lutte contre le Covid-19 à Garoua, chef-lieu de la Région du Nord Cameroun.

Dans la ville de Garoua, une véritable course contre la montre s’est engagée pour contrer l’expansion de la maladie à coronavirus (Covid-19). Parmi les acteurs de cette offensive, on retrouve en bonne place quelques jeunes leaders associatifs qui multiplient les mesures de soutien aux gouvernements. Ceux-ci à travers divers projets, jouent un rôle important dans l’atténuation des risques de propagation du virus et la sensibilisation des communautés en cette période où sévit l’épidémie

de coronavirus au Cameroun.

C’est ainsi que l’on retrouve au front la lutte contre le Covid-19, la jeune Mounira Tizerma. Présidente de l’antenne Communale de Garoua 2 du Conseil national de la jeunesse, aux premières heures de la pandémie au Cameroun, elle s’est démarquée avec une activité innovante. La sensibilisation communautaire dans les ménages, en langues locales pour édifier les parents sur les mesures édictées par le gouvernement ainsi que les prescriptions de l’organisation mondiale de la santé (OMS) par rapport à cette pandémie.

Près de 200 foyers ont été sensibilisés lors de cette opération par Mounira Tizerma et les bénévoles mobilisés à cet effet. Une autre campagne de riposte est en cours de préparation avec l’appui la Mairie de Garoua 2 cette fois ci. Le leadership et l’engagement de Mounira Tizerma impressionnent car nul n’ignore la difficulté qu’éprouve la jeune fille du Septentrion pour son épanouissement dans un environnement où certains us et coutumes sont très souvent mis en exergue pour la marginaliser. Il faut le rappeler malgré les efforts des pouvoirs publics et certains partenaires, beaucoup reste à faire pour la scolarisation et l’épanouissement de la jeune fille.

En dépit de ces barrières, Mounia se démarque par son dévouement à porter haut la voix de la jeune fille. Née sous l’ardent soleil de Garoua dans la Bénoué. Elle découvre la vie associative dès le lycée où elle a commencé à s’impliquer dans des activités au sein des associations féminines et mène son combat dans divers domaines. Dans le domaine de la santé, elle est engagée depuis 2010 dans la lutte contre le VIH Sida en milieu jeune en sensibilisant ses pairs à travers des ateliers, lors des émissions radios et a initié des campagnes de dépistages afin de permettre aux jeunes de connaître leur statut sérologique.

Plusieurs prix lui ont été décernés pour saluer son engagement et son implication dans la défense des droits de la fille du Sahel. En 2014, elle reçoit le prix du meilleur projet avec Peace Corps à Limbé. Son engagement en tant qu’ambassadrice Réglo Girls dans la lutte contre le VIH a été également été salué à plusieurs occasions. Membre de l’association Technovation depuis 2016, elle encadre les jeunes filles dans la mise en place des projets et leur vulgarisation sous forme d’application.

Première femme à occuper le poste de présidente d’antenne communale du conseil national de la jeunesse du Cameroun (Cnjc) dans la ville de Garoua, Mounira Tizerma bénéficie d’un immense soutien de la part des jeunes filles qui voient en elle une source de motivation et d’inspiration notamment à cause de son engagement dans la défense des intérêts de la fille du Nord. Et malgré les difficultés, Mounira compte sur sa détermination et à son engagement pour venir à bout des inégalités sociales qui jalonnent le quotidien de la jeune fille du Septentrion.

Par L’Oeil du Sahel

Installez l’Appli de Camer-Press pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone via ce lien Play Store :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici