Cameroun – Mvomeka’a : Y a-t-il eu une tentative de coup d’Etat au village de Paul Biya

0
377

Par le journal La Nouvelle

Contrairement à ce que laissent entendre certaines langues, au sujet de la coupure d’électricité à la résidence présidentielle de Mvomeka’a, tout cela ne relève que de l’imagination inféconde de quelques confrères haineux à la solde des lobbies maffieux à la recherche de la petite bête pour discréditer le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, aux yeux du chef de l’Etat.

« Mvomeka’a. L’obscurité avant le coup d’Etat ? » se demande Reporter Hebdo. Et pour tenter de répondre à cette question cruciale, Nkodo Horizons Nouveau dans un forum dénommé « Médias et Société » prétend que : « selon des sources concordantes, il y a effectivement des soucis d’approvisionnement en énergie électrique d’une partie de la ville de Mvomeka’a depuis plusieurs mois. Les faits après recoupement par notre rédaction sont fatalement établis. Il s’agit pour tous les responsables en charge de la gestion de ces questions au village du chef de l’Etat camerounais d’y apporter d’extrême urgence des solutions appropriées dans un contexte où tout est prétexte pour certains compatriotes de vouer notre pays aux gémonies ». Et de conclure : « même à Etoudi, certains compartiments du palais ne sont pas souvent à l’abri des caprices d’Enéo ».

Quant à le Cryon Infos, en plongeant dans l’obscurité la résidence présidentielle de Mvomeka’a, Gaston Eloundou Essomba est tout simplement à la fois un « ange » et un « démon ». Pour Marcien Essimi, réagissant à la suite de cette une au vitriol dans un forum dénommé « Le talk des Dp », il rappelle ce que les auteurs de cet amalgame savamment entretenu tout le long de la journée de vendredi dernier sur les réseaux sociaux : « J’ai vu un Dg toujours dans le secteur, perdre son poste à la suite d’un manque d’entretien de la piscine du président pendant une structure (sic) privée. Après avoir pris un bain, le Prc aurait « sic) victime d’une irruption cutanée ». Selon ses propres aveux, notre jeune confrère Mekamba est à l’origine de cet amalgame après avoir constaté, selon ses propres déclarations que certains coins de l’artère principal menant au palais présidentiel de Mvomeka’a étaient plongés dans l’obscurité. Pour lui, il n’y a pas de doute, c’est Gaston Eloundou Essomba qu’il faut épingler dans cette histoire. Et pour cause ? Parce qu’il a été nommé ministre de l’Eau et de l’Energie par le président Paul Biya.

Lampadaires

Seulement, en « journaliste d’Etat originaire du village du président de la République » comme il aime bien se vanter pour avoir de la consistance, il aurait dû savoir que ces lampadaires qui illuminent habituellement depuis quelques années les abords du palais présidentiel à Mvomka’a ont été mis en place dans le cadre d’un projet exécuté par les Chinois de Huawei. Et qu’à l’occasion de cette réalisation, deux électriciens en poste à l’intendance des palais présidentiels avaient été formés spécialement pour des lampadaires.

S’il se trouve que ceux-ci manquent d’ampoules aujourd’hui, on devrait d’abord s’adresser à eux du côté de Mvomeka’a. Et non au ministre de l’Eau et de l’énergie à Yaoundé. Pis, l’accuser de fomenter un coup d’Etat. Néanmoins, nous avons appris, de sources proches de l’intendance des palais présidentiels, que les responsables chinois de Huawei ayant été saisis par le ministre de l’Eau et de l’Energie, seraient déjà à pied d’œuvre pour remplacer les ampoules grillées, bien qu’estimant qu’ils n’ont plus rien à voir avec ce projet. En outre, pour la gouverne de nos confrères diantrement aveuglés par l’émotion, ce projet ne concerne en rien Enéo dont les responsables joints au téléphone par nos soins vendredi dernier, ne sont nullement au courant de cette histoire insolite d’ampoules grillées des lampadaires Huawei des abords présidentiels de la résidence de Mvomeka’a.

De même, on ne saurait imaginer cette résidence plongée dans l’obscurité. Même dans les rêves les plus cauchemardesques et hallucinatoires. Car, en dehors d’être connectée au réseau classique Enéo, la résidence du chef de l’Etat à Mvomeka’a est alimentée en toute autonomie, par une puissante centrale thermique qui fonctionne 24h/24 quand le président Paul Biya est en séjour dans son village natal. Voilà qui est clair comme l’eau de roche.

La Suite dans les kiosques ce lundi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici