Cameroun : Plus de 25 milliards Fcfa pour la rénovation du Cnrph Cardinal Paul Émile Leger de Yaoundé

0
46

Un décret ratifiant l’accord de prêt entre l’Etat du Cameroun et la Bmce, a été signé le 25 janvier dernier par Paul Biya.

Par Mutations

Le Centre national de réhabilitation des personnes handicapées Cardinal Paul Émile Leger (Cnrph) va commencer à présenter au monde un nouveau visage d’ici fin février. Ceci à la faveur d’un décret signé par le chef de l’Etat du Cameroun, Paul Biya, le 25 janvier 2021. Dans ledit document, en son article 1, l’on peut lire: « Est ratifié l’accord de prêt d’un montant de 38 112 254 d’euros, soit environ 25 000 000 000 Fcfa, conclu le 18 décembre 2020 entre la République du Cameroun et la banque marocaine du commerce extérieur (Bmce), pour le financement de la première phase du projet de rénovation du Centre national de réhabilitation des personnes handicapées Cardinal Paul Émile Leger (Cnrph) ».

Cette ratification du chef de l’Etat arrive quelques jours après la signature, le 18 décembre 2020, par échange de notes, d’un accord de prêt de 25 milliards Fcfa par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey et la banque marocaine du commerce extérieur (Bmce). «Cette enveloppe représente la première tranche d’un concours financier de 35 milliards Fcfa, destinée au financement de la première phase du Projet de rénovation du Cnrph », apprend-on d’un communiqué signé par le Minepat, le 24 décembre 2020. Et d’ajouter, « dans sa consistance, ledit

projet qui complète le Contrat-Plan signé en janvier 2016 entre l’Etat du Cameroun et le Cnrph pour la période 2016-2018, vise la modernisation du plateau technique du Cnrph afin d’en faire un centre d’excellence et un référentiel au Cameroun et dans la sous-région Afrique centrale, en matière de réhabilitation et d’insertion socio-économique des personnes handicapées».

Créé en 1967, sous l’appellation Cardinal Leger et ses oeuvres (Clo) du nom de son fondateur, le prélat canadien, Paul Émile Leger, il est inauguré le 15 janvier 1972, par Ahmadou Ahidjo, plutôt sous le nom « Centre de rééducation des handicapés de Yaoundé (Crhy) ». Dès lors, cet établissement sanitaire a connu plusieurs mutations. La dernière est celle du décret 16 mars 2009, qui transforme le Cnrh en Cnrph.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici