Cameroun – RCA : François Bozizé et les 1.600 camions de vivres bloqués à la frontière

0
319

Les Nations unies craignent une grave asphyxie du pays et surtout de la capitale Bangui causée par les rebelles, qui ont essayé de remettre François Bozizé au pouvoir par la force.

La mission des nations unies pour la République centrafricaine (Minusca) est inquiète. La capitale centrafricaine Bangui et le reste du pays sont en voie d’asphyxie. Car, le pays n’est plus ravitaillé depuis plusieurs semaines. Il s’agit de 1.600 camions contenant des vivres et carburant, en provenance du Cameroun – notamment du port de Douala –. Dans ce ‘’convoi’’ bloqué à la frontière entre les deux pays, interdit d’entrer en RCA par les rebelles, qui ont essayé de prendre le pouvoir par la force à Bangui avec à leur tête l’ancien président François Bozizé chassé du pouvoir en mars 2013, il y a 500 camions relevant des nations unies et des organisations humanitaires.

Selon une responsable des nations unies interviewée ce midi par radio France Internationale (RFI), plus d’un million et demi de Centrafricains dépendent des aides alimentaires des organisations humanitaires. Bref, des réfugiés dans leur propre pays.

La conséquence automatique est la montée en flèche des prix des denrées alimentaires dans les marchés locaux ainsi que des suicides, pour ceux qui n’arrivent pas à supporter cette situation. Pendant ce temps, sur le plan politique, les opposants à Faustin – Archange Touadera continuent à contester son élection lors du scrutin du 27 décembre dernier, pointant du doigt le parti prix de la Cour Constitutionnelle, qui a proclamé le président en place vainqueur.

Urgent !

Suivez l’actualité du Cameroun en Installant sur votre Téléphone l’Application CamerPress en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici