Cameroun – Régionales 2020 à Okola : Bénédict Belibi un choix cornélien

1
391

Quand bien même sa  stature impose un certain respect sur l’échiquier national et international, le féru des finances fait face à quelques réticences dans sa localité.

Candidat investi par le rassemblement démocratique du peuple camerounais à Okola, aux toutes premières élections des conseillers régionaux, Bénédict Belibi essuie des critiques même les plus acerbes des ressortissants de sa localité. Tant sur les réseaux sociaux que dans d’autres regroupements d’okola. Pourtant jusque là, il n’avait rien géré politiquement. Pour certains, ce sont les mêmes qui reviennent. D’autres encore, il n’a aucune réalisation sur le terrain. Par contre ses états de services parlent pour lui.

Ses états de services

Discret, c’est vrai peu loquace et réaliste le tout puissant fils de Mva’a traîne un certain nombre de réalisations ça et là. Selon les sources, Bénédict Belibi investi plus dans le capital humain. Il octroie depuis plusieurs années des bourses scolaires aux jeunes de sa localité, les emplois pour d’autres dans la mesure de ses capacités. En outre sur le plan du désenclavement, il a financé le projet solaire. Devant bénéficier à plusieurs localité, de Mva’a , en passant par Konabeng, Ekekam fera aussi l’ardent témoignage et bien d’autres villages. Dans l’optique de pallier au déficit en électricité. Également, Bénédict Belibi a fait construire des adductions d’eau non seulement à Mva’ a mais aussi dans différents villages d’Okola. Il n’est pas resté en retrait dans la réhabilitation de la paroisse de Mva’a. Lui qui occupe depuis des lustres, le poste de président du conseil paroissial. Dieu va donc avec la charité, le banquier Belibi est un homme social. Il aide et continue d’aider non seulement la population d’Okola, de la Lekié et en général du Cameroun. Il a choisi le service, il assume cette mission à lui confié s’en réjouit un proche.

L’homme

Pour ce qui ne le connaisse pas, Bénédict Belibi est né à Konabeng de père catéchiste, il a mené ses études avec brio pour en ressortir banquier. Sur cette posture, il a fait toutes ses classes, en occupant les plus hautes responsabilités dans les plus prestigieuses banques. Il demeure tout au moins sur la scène avec son poste de secrétaire général de l’association professionnelle des établissements de crédits du Cameroun ( Apeccam). En fin pour couronner tout, Bénédict Belibi a des états de service dans son parti, le rassemblement démocratique du peuple camerounais ( Rdpc) qui l’a investi. Ce n’est pas le président de la section Rdpc Okola, où le groupement Mvog Nama 2 qui vous diront le contraire. Il a toujours soutenu et manifester son attachement aux idéaux du parti de la flamme et à celui qui l’incarne Paul Biya susurre un de ses camarades politiques à la base.

Au delà des appréhensions, des jugements de valeurs, Bénédict Belibi est un bon parti pour le développement. De part son architecture de compétences, son expertise et l’expérience qu’il a pu glaner dans sa riche carrière d’économiste spécialiste des finances. Il y a lieu d’espérer en lui un renouveau en politique. Il apportera des idées nouvelles pour booster l’émergence à la base. Le 06 décembre prochain, il sera certes élu mais il sollicite le soutien de la population sur le plan local. Histoire de réconforter ses projets et idées à implémenter. De ce soutien il peut postuler sur le plan de l’exécutif régional du centre. Pour l’heure, les querelles intestines semblent révolues. Le temps est de parler d’une seule voix pour porter Okola dans les cimes de la décentralisation.

Paul Fils Eloundou

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici