Coupes africaines inter- Clubs : Les ambassadeurs camerounais dans la bataille

0
62


À quelques heures des matches retours, la qualification est plus qu’envisageable pour Cotonsport de Garoua. Pour le champion du Cameroun,PWD Bamenda, la mission s’annonce très délicate en Afrique du Sud


Engagés pour la première fois en Champions League africaine, Les Abakwa Boys renvoient des signaux inquiétants à leurs supporters avant de retrouver les Kaizer Chiefs sud-africains, leurs bourreaux du match aller à Limbe, dimanche dernier(0-1).Alors que le match retour est prévu le samedi 5 décembre 2020 au FNB stadium de Johannesburg, le club camerounais était encore cloué au sol au pays, le vendredi, jusqu’à la mi-journée. La faute à l’indisponibilité des pièces administratives nécessaires au voyage pour plusieurs joueurs. Des errements qui ne vont pas faciliter les conditions du match retour pour un club déjà handicapé au score. Quel sera l’état de fraîcheur physique des joueurs en manque de compétition nationale depuis près de 9 mois? Pire, la partie sud-africaine a refusé de faire décaler le match d’un jour, comme souhaité par PWD de Bamenda qui espérait récupérer de la fatigue du voyage. La qualification relèvera donc d’un authentique exploit pour les footballeurs du nord-ouest Cameroun déjà déficitaires ,en terme d’expérience, des grands matchs de cette Champions League. Dans l’autre compétition africaine, la Coupe de la Confédération, les signaux sont plutôt au vert pour Cotonsport de Garoua


Le club des rives du fleuve Benoue,malgré,la très longue trêve imposée au plan national, accueille dimanche 6 décembre 2020, les Togolais d’Unisport Sokodé, avec une confortable avance(2-0),acquise à l’aller sur terrain adverse. L’inexpérience du club togolais qui est à son premier rendez-vous africain semble être un autre avantage pour les cotonculteurs.Le rêve de poursuivre le parcours n’est donc pas loin de devenir réalité pour les verts et blancs de Garoua qui vont retrouver leur antre fétiche du stade Roumdé Adjia pour la première fois après de longs mois de rénovation en vue de la CAN Cameroun 2022.Attention toutefois pour Cotonsport,à l’excès de confiance ou de suffisance qui pourraient, au finish se révéler dévastateur, et profiter à son adversaire qui ne s’est pas encore avoué vaincu.

Thomas Olivier Belibi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici