Covid-19 : Ce que Pierre Zumbach pense des mesures prises au Cameroun

0
251

« Plusieurs cadres d’entreprises, dont certains participent aux grandes manifestations promotionnelles que nous organisons par mandat du Gouvernement, hauts responsables de l’Etat, représentants d’Institutions présentes au Cameroun, patrons d’entreprises, m’interrogent ces derniers jours sur le report de FIAC-PMEXCHANGE, les dates de YAFE, celles de PROMOTE en février 2021, etc. Ce sont de bonnes questions mais que dire d’utile aujourd’hui ?

La seule affirmation qui s’impose : la chose à faire en top priorité, c’est d’obéir aux directives de comportement données par les Autorités qui font de leur mieux. Merci à Monsieur le Premier Ministre de ce pays. Les scientifiques et les politiques font de leur mieux, en échangeant entre -eux de toutes les régions du monde. Car de la façon de lutter contre le virus dépend en majeure partie la durée des confinements et des exigences de comportements. Si le citoyen, où qu’il se trouve, obéit aux directives reçues de ses autorités et s’y conforme au plan familial, social et professionnel, la période d’incertitude sera plus courte et nous retrouverons des repères qui n’existent plus aujourd’hui, les repères de dates en tête.

Et alors où va-t-on ?

Nous sommes tous, me semble-t-il, à une croisée historique des chemins. Ou bien la mondialisation, qui à ses débuts montrait quelques bons côtés, continue de nous mener dans l’impasse, laissant se creuser l’écart entre les pauvres, dramatiquement plus nombreux et souvent de plus en plus pauvres, et les riches largement minoritaires et qui consomment aussi la majorité des acquis des sciences exactes et surtout des sciences humaines (la santé, l’éducation, etc.), avec une classe moyenne qui s’effondre en plusieurs endroits du globe…

Ou bien l’intelligence et l’observation de cette situation nouvelle prennent le dessus de l’inquiétude et du désordre qui peut en découler. Et peu à peu, pourrait se dégager un apaisement des désordres actuels qui conduirait vers un ordre mondial plus équitable, par étapes, avec une concertation permanente plus forte. De toutes les façons, le processus sera long. Il s’agit aujourd’hui de ne pas se tromper à la croisée des chemins. Pour plusieurs raisons je choisis le camp de l’apaisement.

On peut dégager de nombreuses hypothèses, en tête celle que dans sa trajectoire d’émergence, le Continent africain pourrait s’en sortir mieux que d’autres : la force de sa jeunesse, moins de poids historique à tirer, ses richesses naturelles ouvrant des perspectives pour une industrialisation adaptée au Continent, un potentiel agropastoral énorme, des amorces originales enregistrées dans la gestion des collectivités actrices de l’émergence. Et pour évoquer des hypothèses dans le domaine de la communication et de l’évènementiel à partir d’ici, on peut dire qu’il ne sera plus possible de penser, sans chercher d’autres voies, qu’en période de crise économique, ce sont les budgets de communication qui sont les plus touchés.

Pour ma part, à partir d’ici, je crois à un nouvel élan allant à sens inverse. Des patrons d’entreprises et des communicateurs professionnels verront qu’en se rapprochant, en cherchant ensemble les meilleures actions, ils peuvent faire mieux avec moins de moyens au départ. Ce qui est aussi vrai pour l’évènementiel, et les grands rendez-vous promotionnels qui favorisent la rencontre directe entre le savoir- faire des entreprises et les consommateurs.

Dès que nous le pourrons, avec la validation de nos mandants, les dates du report de la FIAC-PMEXCHANGE seront publiées, ainsi que la confirmation des dates de YAFE 2020 ce décembre, et celles de la 8ème édition de PROMOTE prévue en février 2021. Et l’on sait déjà que l’organisation et les coûts de ces manifestations ne seront plus comme avant et, souhaitons-le, qu’une concertation plus étroite s’établisse entre tous les partenaires concernés.

Il faudra aussi réfléchir, étape par étape, comment donner du poids à l’intérêt général dans l’évolution économique et comment la régulation et l’incitation peuvent modifier peu à peu dans le sens de l‘apaisement les rapports entre l’Etat et les entreprises, cœur de la richesse, partout dans le monde.

*Président de la Fondation internationale Inter-Progress

Installez l’Appli de Camer-Press pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone via ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici