Gabon : Ali Ben Bongo Ondimba vire un Blanc, Laccruche de son gouvernement

0
285

Trois semaines après le dernier remaniement gouvernemental, le président gabonais écarte de son bras droit de son équipe, quelques jours seulement après l’arrivée de ce dernier.

L’opinion publique croyait le président gabonais Ali Ben Bongo Ondimba très épuisé par sa maladie. Que nenni. Puisque, en quelques semaines, il vient de procéder à deux mouvements gouvernementaux, depuis son Palais de bord de mer à Libreville. Cette fois, c’est hier 2 décembre qu’il a nommé de nouveaux ministres, dans un contexte de lutte contre la corruption. « Devant l’impatience des Gabonaises et des Gabonais de voir leurs conditions de vie s’améliorer, le président de la République, chef de l’État, Son Excellence Ali Bongo Ondimba a décidé d’agir vite et de créer les conditions d’une plus grande efficacité de l’action gouvernementale », a déclaré le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale sur le site de Beninwebtv.

C’est d’ailleurs lui, Julien Nkoghe Bekale, qui a représenté Ali Ben Bongo au dernier Sommet extraordinaire des chefs d’Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) à Yaoundé les 21 et 22 novembre dernier.

Dans ce mouvement, la nouvelle la plus retentissante est la sortie de l’équipe de Brice Laccruche Alihanga, qui occupait depuis quelques jours seulement le poste de chef de cabinet du président. Les portes de la prison semblent ouvertes pour ce Gabonais très différents des autres Gabonais car, l’opération de lutte contre la corruption en cours dans le pays a emporté tous ses proches dans le déluge des interpellations par la police.

Leçons

A noter enfin, comme quatrième et dernier enseignement, le fait que le très stratégique portefeuille des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures, et de l’Habitat, change de main au profit de Léon Bonda Balonzi. Avec le lancement des travaux titanesques de la Gabonaise, une route de 780 km traversant le Gabon d’est en ouest, ce dernier sera très attendu. Nommé à ce poste le 7 novembre dernier, Hugues Mbandinga, l’ex-directeur de cabinet du premier ministre de DG de la Dette, se voit confier le ministère du Tourisme, du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises, et de l’Industrie.

Le nouveau gouvernement gabonais compte 31 membres, Premier ministre compris, dont 4 ministres d’Etat contre un seul dans l’équipe précédente. Ce soir à Libreville, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, qui avait été contraint de déléguer après son AVC survenu en octobre 2018, a semble-t-il totalement repris les choses en main.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici