Le Cameroun évalue les actions relatives aux populations autochtones

0
148

Ces actions ont été revisitées au cours de la 7è session du Comité Intersectoriel de Suivi des Programmes et Projets impliquant les Populations Autochtones Vulnérables(CISPAV) tenue le 7 août 2020 dans la capitale, Yaoundé. Et présidée par le Ministre des Affaires Sociales Pauline Irène NGUENE. C’était également l’une des articulations marquant la célébration de la 26è Journée Internationale des Populations Autochtones. La 12è édition au Cameroun.

Par Le Quotidien

La 7e session du comité sectoriel de Suivi des populations Autochtones Vulnérables (projets impliquant les programmes et populations) – s’est tenue le 7 août 2020 à Yaoundé. Une activité qui s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la 26è Journée Internationale des populations Autochtones, célébrée dimanche 9 août 2020. Au Cameroun, l’on célébrait la 12è édition. «Les assises de ce jour nous donnent l’occasion d’affirmer l’engagement du gouvernement et ses partenaires à la promotion de l’inclusion sociale des populations Autochtones au même titre que toutes les autres personnes socialement vulnérables » a déclaré le Ministre des Affaires Sociales Pauline Irène NGUENE.

Avant d’ajouter que « cette session qui se tient aujourd’hui nous donne l’occasion de revisiter les actions qui ont déjà été menées c’est-à-dire faire une évaluation, faire un bilan des actions qui sont menées à ce jour pour la promotion des populations autochtones. Mais il faudra aller au-delà de cette évaluation, de ce bilan, c’est pour cela que lors du lancement des activités, marquant la célébration de la Journée Internationale des populations Autochtones, le dimanche 9 août 2020, ndlr), nous avons procédé à la présentation et à la consolidation du plan National d’Action de développement des peuples Autochtones qui est en quelque sorte une boussole pour voir quelles sont les actions que nous voulons mener et comment nous allons les coordonner de manière efficace.

Ça devrait nous permettre d’aller en rang ordonné et surtout coordonner ces actions et nous assurer que ces actions sont menées de manière efficace. Donc c’est un peu la valeur ajoutée du SpAV que nous avons cette année ». Il faut rappeler que le cISpAV a été créé pour répondre à la préoccupation de coordonner et d’harmoniser toutes les actions des différents acteurs qui interviennent pour la promotion et la protection des populations socialement vulnérables et la promotion en particulier des populations autochtones. En outre, il faut noter que le thème choisi cette année « covid-19 et résilience des populations autochtones » est en rapport direct à la pandémie. Il est donc question de voir quel est l’impact de cette pandémie sur les populations autochtones.

Savoir ce qui est fait par les pouvoirs publics et les différents partenaires pour protéger cette frange de la population à cette pandémie. « Il y a des actions qui sont menées, déjà nous avons élaboré le plan d’Action opérationnel, qui vise à retenir les actions pour protéger ces populations. Il y a une campagne de sensibilisation qui a été lancée sur à peu près 100 communes pour pouvoir sensibiliser ces populations sur les mesures qui ont été édictées par le gouvernement et ce, depuis le mois d’avril. Et, au-delà de ça, il y a du matériel didactique qui est en cours d’élaboration qui sera mis à la disposition pour ces populations autochtones et même des messages radiophoniques qui sont traduits en langues parce qu’il faut bien que ces populations autochtones comprennent de quoi il est question pour pouvoir appliquer ces mesures barrières » a expliqué le Ministre Pauline Irène NGUENE.

Au Cameroun, les pouvoirs publics et les partenaires s’attèlent donc à véritablement prendre des actions pour que les populations autochtones aient les mêmes chances d’accès au bien-être et à l’épanouissement que le reste de la communauté. Et que ces populations soient protégées contre la pandémie du coronavirus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici