R D Congo : Le Pape François et le président Félix Tshisekedi en tête à tête au Vatican

0
189
epa08135889 Pope Francis (R) and Congo's president Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo (L) during a private audience at the Vatican, 17 January 2020. EPA/VINCENZO PINTO / POOL (MaxPPP TagID: epalivefour544386.jpg) [Photo via MaxPPP]

La difficile situation dans l’Est de la République démocratique du Congo a été au cœur des discussions, qui ont eu lieu ce vendredi 17 janvier 2020.

Le pape François a reçu, vendredi 17 janvier au Vatican, le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi, dans un contexte de réchauffement des relations entre le pouvoir congolais et l’Église catholique, même si cette dernière demeure critique sur l’action du gouvernement.

Une visite sous forme de réconciliation ? Analyse de François Mabille, spécialiste de la diplomatie vaticane, professeur à l’Université catholique de Lille. C’est une étape obligée pour tout nouveau président congolais. Comme ses quatre prédécesseurs, Félix Tshisekedi se rend en visite au Vatican. Les relations entre le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et le Vatican ont pâti dernièrement des positions de l’Église sur le déroulement du dernier scrutin présidentiel en 2018. Retour sur une relation tumultueuse.

« Le président Félix Tshisekedi veut jouer la carte de l’apaisement, tourner la page des mauvaises relations. Tout nouveau pouvoir en République démocratique du Congo doit composer avec l’Église catholique, qui a été notamment l’une des principales forces d’opposition sous les régimes de Mobutu et de Kabila, père et fils.

L’Église, depuis l’indépendance pays, réclame plus de transparence dans les processus électoraux. Elle a donc toujours joué un rôle majeur dans la vie politique du pays ».

« L’Église constitue un corps social important avec ses 35 millions de fidèles. Plus de 60% des écoles, deux universités et des hôpitaux sont gérés par l’Église. Les observateurs de la Cenco (La Conférence épiscopale nationale du Congo s’est impliquée dans le “dialogue national” pour l’instauration d’une élection présidentielle, ndlr) étaient très dubitatifs sur les résultats des élections présidentielle de 2018. L’Église congolaise a fini par accepter le verdict donnant Félix Tshisekedi vainqueur. »

Source : TV5

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici