RCA : Adalla-Picra de Nguereyo s’adresse à la jeunesse centrafricaine

0
249

L’Afrique noire subsaharienne a pris son semblant de liberté depuis juste  60 ans avec nos indépendances. Après cette indépendance, des sous-préfets Africains ont été mis en place pour gouverner les peuples africains de mains de fer au profit de ces colonisateurs et missionnaires. Comme de sadiques et impénitents bergers, ils sévissaient sur leurs frères comme si c’étaient des moutons qu’on voulait rendre dociles. C’étaient de véritables bourreaux en mission commandée par leurs maitres, les colonisateurs, qui ont continué le pillage économique de ces régions par personnes interposées.

Nous qui croyions sortir de l’assujettissement et de l’avilissement que la colonisation nous faisait subir, nous voilà encore bien ligotés par nos propres frères. L’indépendance, ce n’était qu’un leurre. C’est dommage !

Ma nation, la République Centrafricaine, qui peine à sortir de cette servilité est victime de cette situation surtout à cause de ses immenses richesses que regorge son territoire. C’est aussi le cas du MALI, du Niger, du Burkina Faso, du Gabon, du Cameroun…etc…

Pour endormir la conscience des exploités on entreprend de prétendues œuvres humanitaires couplées d’interventions militaires dites de sécurité. Drôle de sécurité car ce sont eux-mêmes qui arment certains pour créer des troubles afin de justifier  leur présence militaire. On nous fait croire à une œuvre humanitaire d’amitié.

Quelle comédie !

On nous fait croire qu’il n’y a rien dans le Sahel alors que l’hexagone s’ingénie à piller les ressources qui s’y trouvent avec la bénédiction de chefs d’Etats, chevilles ouvrières de la perpétuation du pillage,  sous le couvert d’«interventions de sécurité».

On nous fait agenouiller devant un Jésus Blanc en nous enlevant toutes nos croyances endogènes qui sont les fondamentaux mêmes de notre existence et de notre conscience noire pour mieux nous rendre servile à tous les points. Tellement on a fait loger en nous le complexe d’infériorité et les quelques-uns qui arrivent à singer le blanc, leur maitre, à travers les   accoutrements, l’alimentation, le mode de penser et d’être du blanc, en un mot la culture européenne …, sont adoubés.

On a fait croire à la jeunesse que l’Europe est leur ELDORADO sinon comment expliquer qu’une jeunesse Africaine, dans l’intention de rejoindre l’europe, préfère mourir  dans les ailes d’un avion ou risquer sa vie en traversant le désert puis tomber sur les négriers arabes qui les traitent comme des animaux en les enfermant dans des cages, en les soumettant en esclavage au 21eme siècle !

Regardez notre nation, tous les Présidents sont  infantilisés comme des marionnettes par des petits ambassadeurs et des sous-préfets de la France qui dirigent les autres nations de la sous-région…

La conscience noire n’existe plus.

Les ressources minières et forestières de l’Afrique sont pillées. Son économie est entre les mains des européens , libanais ,et asiatiques. Ces derniers infantilisent la population Africaines jeune ou adulte et à quiconque ose vouloir s’y opposer on sert la  réponse suivante: toi tu es qui ? Même ton Président de la RÉPUBLIQUE je le tiens dans ma main.  Il ne respire que sous mon ordre.

Tous ceux qui ont une vision futuriste, panafricaine sont traités de fous, de dépressifs, d’idiots, d’écervelés, de sans diplômes…

Peuple de Centrafrique, ma vision ambitieuse F.R.U.C.A LA FÉDÉRATION DES RÉGIONS UNIES DU CENTRE DE L’AFRIQUE  que j’exprime dans la mouture de mon livre n’est pas pour des soulards qui passent leur temps dans la bière sous les manguiers. Elle est un appel pour un sursaut patriotique,  gage de la libération du peuple Centrafricain. Il faut que l’on cesse de nous traiter de moutons.

Même la jeunesse des autres nations africaines saura tirer parti de cet effort intellectuel.

Votre humble serviteur,

Adalla-Picra de Nguereyo

Éric olivier Anicet Dominique.

GUIDE DE LA VISION F.R.U.C.A

FÉDÉRATION DES RÉGIONS UNIES DU CENTRE DE L’AFRIQUE.

SAR LE SULTAN DE RAFAÏ

SULTAN DES SULTANS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici