Cameroun : Hyacinthe Mba Mbo ne sera plus maire de la ville d’Ambam dans le Sud

0
300

La liste du Maire sortant d’Ambam, Hyacinthe Mba Mbo n’a pas été retenue pour les investitures au sein du parti RDPC dans la Vallée du Ntem I.

Source : Le Quotidien

Motifs avancés par les détracteurs du Maire de la Commune d’Ambam et Président de section Rdpc Vallée du Ntem1 contre sa candidature portent sur sa condamnation au Tribunal criminel Spécial et sa poursuite pour détournement de deniers publics. Loin de toute attente, la liste du

Maire sortant d’Ambam, Hyacinthe Mba Mbo n’a pas été retenue pour les investitures au sein du parti RDPC dans la Vallée du Ntem 1. Pourtant, tout était réuni pour que la liste de ce dernier puis passer sans soucis. Selon des sources bien introduites, le Maire de cette localité aurait des ennemies au coeur du parti politique qui abrite ses convictions. Ces derniers ont décidé d’attendre le dernier moment pour mettre leur plan en exécution. C’est donc avec succès que le coup de grâce est donné.

La liste de l’ex patron de la mairie d’Ambam est disqualifiée à la dernière minute. Le Maire Hyacinthe Mba Mbo qui ne parvient pas à digérer cette lâcheté, entreprend de s’adresser aux populations de la Commune via un message. « Ils ont dit que j’ai été condamné à Ambam et ils ont produit la décision du tribunal d’Ambam alors qu’ils savaient bien que j’avais gagné le procès en appel à la Cour d’Appel du Sud à Ebolowa, qui a de ce fait annulé le jugement du Tribunal de Première Instance d’Ambam.

Par ailleurs, même si l’affaire n’avait pas été annulée en appel…, ça n’a aucun impact sur le processus électoral, parce que ce n’était pas une peine privative de liberté et ce n’était pas une affaire de détournement de fonds publics. La circulaire du Président national et la note du Secrétaire général du Comité central du Rdpc sont claires là-dessus et ne parlent que des poursuites judiciaires pour détournement de fonds publics », explique le maire sortant de la Commune d’Ambam, Hyacinthe Mba Mbo, dans un message adressé aux populations. « Ils ont dit que je suis poursuivi au Tribunal criminel Spécial (Tcs) pour détournement de deniers publics et ils ont produit comme preuves la décharge de leur plainte au Tribunal criminel Spécial contre moi et le procès-verbal de mon audition alors qu’après mon audition et après avoir présenté mes preuves, j’ai été purement et simplement acquitté et l’affaire a été classée sans suite, c’est-à-dire n’a jamais été enrôlée comme le témoigne le certificat de non enrôlement joint à mon message que le Tcs vient de me produire », a renchéri la victime.

En effet il s’agit, notamment des militantes, militants, sympathisants, amis et connaissances du Rdpc dans la section Vallée du Ntem 1. Ces résultats qui parlent d’euxmêmes « J’ai le regret de vous informer que je viens d’être disqualifié injustement. Mais, je vais continuer à travailler pour mon parti, le Rdpc, je continuerai à soutenir de manière inconditionnelle et sans faille le Président Paul Biya », a regretté le maire Mba Mbo dont les faits plaident pourtant pour sa cause. Il s’agit d’un complot inadmissible, à en croire les populations, après la brillante élection du maire sortant, par un score sans appel de 80% des suffrages exprimés par la base militante. Cette base était composée d’un collège  électoral, constitué de membres des bureaux des sections Rdpc, Ofrdpc et Ojrdpc, des présidents et présidentes des sous-sections Rdpc,

Ofrdpc et Ojrdpc ainsi que des chefs traditionnels de 3ème degré militants du parti, ce qui lui a donné droit à 22 conseillers municipaux sur 25 contre 2 conseillers municipaux pour son suivant immédiat et conseiller municipal pour le 3ème candidat au classement, ses 3 adversaires s’étant partagés 20% des suffrages exprimés. « J’ai été disqualifié injustement et je laisse au parti le soin d’en tirer les conséquences face à cette situation d’injustice et d’abus dont je viens d’être victime de la part de certains camarades du parti, qui étaient en charge de ces opérations de sélection des candidats du Rdpc aux élections municipales du 9 février 2020», a-t-il regretté davantage.

Malgré la situation, le président de la section Rdpc Vallée du Ntem 1 dit se soumettre à la discipline du parti et promet de continuer à œuvrer sans relâche, avec courage et détermination pour permettre au Rdpc, « le parti du Grand Camarade Son Excellence Paul Biya, de continuer à engranger les victoires et d’atteindre ses objectifs. Je vais donc désormais me consacrer uniquement à la gestion du parti à la base en ma qualité de Président de la section Rdpc Vallée du Ntem 1 à Ambam ».

Aussi a-t-il demandé « à tous les militants, à toutes les militantes et à tous les sympathisants du Rdpc dans sa circonscription politique de rester calmes, sereins et disciplinés, de protéger l’intérêt supérieur du parti, de se soumettre à la discipline du parti et de continuer à soutenir le Président Paul Biya ». Selon lui, il est temps de se « mettre au travail, pour plébisciter les candidats du Rdpc aux élections municipales et législatives du 9 février 2020, afin que seul le Rdpc gagne ».

Preuves du complot

Voici les deux preuves que tout ce que les détracteurs du maire sortant de la Commune d’Ambam ont dit est faux. Il s’agit, notamment du jugement rendu par la Cour d’Appel du Sud à Ebolowa et le certificat de non enrôlement que le Tribunal criminel Spécial vient de lui délivre, attestant qu’il n’a pas de poursuites judiciaires au Tcs, contrairement à ce que veulent laisser entendre les acteurs de la désinformation, de la diffamation, de la délation et du mensonge. « Nous, Tsik Joël, administrateur principal des greffes, greffier en chef du Tribunal criminel Spécial, vu la requête en date du 22 novembre 2019 de la Scp Nkoa-Engo partners, avocat au barreau du Cameroun, agissant au nom et pour le compte de sieur Mba Mbo Hyacinthe, vu le registre du rôle général, tenu au greffe du Tribunal criminel Spécial, certifions que l’affaire ministère public et État du Cameroun (Commune d’Ambam) au regard du registre sus-évoqué, n’a jamais fait l’objet d’enrôlement par devant le Tribunal criminel Spécial.

En foi de quoi le présent certificat lui est délivré pour servir et valoir ce que de droit », certificat de non enrôlement, signé à Yaoundé du greffier en chef, le 25 novembre 2019. En ce qui concerne le jugement du tribunal, il est sans appel. « Statuant publiquement en correctionnelle et de simple police, et collégialité, par arrêt rendu contradictoirement à l’égard des parties, à l’unanimité des voies des membres, au fond : annule le jugement entrepris, évoquant et statuant à nouveau déclare Mba Mbo Hyacinthe non coupable d’outrage à fonctionnaire, de fausses nouvelles, de dénonciations calomnieuses, et de diffamation, le relaxe pour défaut d’intention délictuelle… »

Heureusement que le Président national du Rdpc veille au grain. En convoquant le Secrétaire général du Comité central du parti, Jean Nkueté, à en croire certaines sources dignes de foi, Paul Biya tient à voir clair sur l’application à la lettre de sa note circulaire. Pas question pour les caciques du ‘’parti du flambeau’’ de passer entre les mailles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici