Tchad : Le gouvernement d’Idriss Deby Itno arrête un militant des droits de l’Homme

0
211

Mahamat Nour Ahmed Ibedou, secrétaire de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l’Homme (CTDDH), a été placé en garde à vue mardi 3 décembre, à la suite d’une convocation à la brigade criminelle.

Source : Survie.org

L’objet de cette convocation était une plainte pour diffamation de Bokhit Bahar Itno, neveu de Idriss Déby (en photo), à la suite du communiqué de la CTDDH du 10 novembre 2019 qui dénonçait l’existence « d’une prison privée » et des pratiques de tortures dans le Ouaddaï.

Cependant, ce mercredi 4 décembre, lorsque Mahamat Nour Ibedou est déféré devant le parquet, les faits d’inculpation ne sont plus les mêmes ! Il serait alors entendu pour complicité de meurtre car il aurait eu connaissance d’un crime commis en 2015 par Malik Ibet Ibrahim [1], chargé de mobilisation adjoint de la CTDDH. Ce jeudi 5 décembre, il est transféré à la maison d’arrêt pour cette accusation de complicité de meurtre.

Ce n’est pas la première fois que Mahamat Nour Ibedou [2] est enfermé par le régime Déby. Ces attaques judiciaires visent à décrédibiliser la CTDDH qui effectue un travail de fond pour la défense des droits humains et s’inscrivent dans la continuité de la réduction de toute voix discordante : intimidations judiciaires, pressions, interdictions de manifester, arrestations…

Malgré la violence de la répression et le musellement de sa population, le Tchad demeure un allié incontournable de la France sous prétexte de la « lutte contre le terrorisme ». Les rencontres diplomatiques, centrées autour du terrorisme et du soutien militaire sont fréquentes:en novembre, après une visite de Florence Parly au Tchad, Idriss Déby a participé au forum pour la paix à Paris et ce mercredi 4 décembre, Emmanuel Macron a invité le président tchadien à une conférence sur le terrorisme à Pau en décembre. La France doit cesser d’ignorer les réalités vécues par la population tchadienne et les violations des droits humains en soutenant un régime qui terrorise sa population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici